Logement & Énergie : tout ce qui change pour vous en 2021


La nouvelle année apporte son lot de changements pour votre habitation et votre consommation d’énergie. Taxe d’habitation, APL, DPE ou encore électricité verte… Voici tous les changements qui vous attendent en 2021.

Suppression de la taxe d’habitation, saison 4

Au cours de cette année, les 20% des ménages français encore redevables de la taxe d’habitation vont pouvoir bénéficier d’une baisse progressive de cet impôt sur la résidence principale. La suppression définitive est pour le moment toujours pour 2023.

Des APL new-look

La réforme des aides personnalisées au logement (ou APL) est entrée en vigueur au 1er janvier 2021. Désormais, le montant de ces aides est calculé sur la base des revenus des 12 derniers mois et non plus sur celle des revenus remontant à 2 ans. Aujourd’hui, près de 6,5 millions de bénéficiaires vont pouvoir profiter de ce changement.

La tentation de l’encadrement des loyers

Dans le cadre de la loi Elan (novembre 2018), les communes situées en zone tendue avaient jusqu’au 23 novembre 2020 pour demander une application de l’encadrement des loyers sur leur territoire. 9 d’entre elles (en région parisienne) sont désormais assurées de mettre en place cette mesure et une dizaine d’autres (Lyon-Villeurbanne, Bordeaux, Montpellier…) sont candidates et attendent l’examen de leur dossier par le gouvernement.

Logement : une trentaine de villes veulent plafonner les loyers en 2021
Lire l'article

Les douches à l’italienne deviennent obligatoires dans les logements neufs

Depuis le 1er janvier, les douches à l’italienne sont obligatoires dans les logements neufs en rez-de-chaussée en immeuble et dans les maisons individuelles destinées à la location ou se trouvant en lotissement. Cette mesure s’étendra ensuite dès juillet aux logements accessibles en ascenseur.

Fin du chauffage gaz dans les logements neufs

Le chauffage au gaz a fait ses adieux aux logements neufs. En effet, la réglementation environnementale 2020 (RE 2020) vient mettre fin à l’installation de chaudière gaz dans les logements individuels, bureaux et bâtiments d’enseignement neufs dès cet été. Pour les logements collectifs, cette réglementation s’appliquera à partir de 2024.

Le DPE fait peau neuve

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) permet d’informer les futurs acheteurs ou locataires sur la consommation en énergie du logement. Deux décrets parus en décembre 2020 le modifient autant sur la forme que sur le fond à partir du 1er juillet 2021.

Ainsi, « l’opposabilité » entre en vigueur, c’est-à-dire qu’un acquéreur pourra se retourner contre le vendeur en cas de préjudice lié à la classe énergétique précisée sur le DPE. Par ailleurs, ce document sera désormais plus lisible pour les ménages et sera effectué avec une analyse approfondie du bâti contre une analyse des factures d’énergie auparavant.

Logement : un nouveau diagnostic de performance énergétique dès 2021
Lire l'article

Quid des prix de l’énergie ?

Sujet récurrent et souvent polémique : les évolutions des tarifs réglementés de l’électricité et du gaz. Pour ce qui est de l’électricité, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a d’ores et déjà proposé une hausse des tarifs bleus d’EDF à partir du 1er février prochain. Avant peut-être une augmentation encore plus conséquente cet été. Affaire à suivre !

Parallèlement, les tarifs réglementés du gaz vont fluctuer traditionnellement chaque mois. Les clients d’Engie ont d’ailleurs déjà observé une légère hausse de ces tarifs depuis le 1er janvier, dans la lignée des évolutions depuis plusieurs mois.

Un label pour les offres d’électricité verte

Dès septembre prochain, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) va lancer un label afin de mieux distinguer les offres d’électricité verte. L’objectif est ici d’apporter une meilleure information et compréhension sur ces offres alors que les fournisseurs d’énergie mènent une lutte acharnée sur ce créneau pour attirer de nouveaux clients.

Du nouveau pour MaPrimeRénov’

Lancée en 2020, MaPrimRénov’ fait sa mue en 2021. Désormais, cette aide financière pour réaliser des travaux de rénovation énergétique s’ouvre à tous les Français, propriétaires occupants ou bailleurs mais aussi aux copropriétés. Le montant de cette aide varie en fonction des revenus de votre foyer fiscal, des travaux menés et de leur gain énergétique dans votre logement.

Astuce Malynx !

MaPriRénov’ est d’ailleurs cumulable avec d’autres aides financières comme les certificats d’économies d’énergie (CEE), les aides des collectivités locales, celles d’Action Logement ou encore la TVA à 5,5%.

Le renouveau de la qualification RGE

Si vous avez eu recours à une aide financière pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, les professionnels RGE (reconnus garants de l’environnement) n’ont plus de secret pour vous. Cette qualification évolue en 2021 avec des domaines de travaux plus précis, des audits et des contrôles renforcés et des outils d’aide aux entreprises sont désormais disponibles. Le but est ici de mettre fin à la recrudescence des arnaques.

Cet article vous a-t-il été utile ?