Intempéries : 40 000 sinistres attendus en auto et habitation

 

Les intempéries qui frappent le pays depuis lundi ont entraîné d’importantes inondations, avec des prévisions d’experts atteignant près de 40 000 sinistres en auto et habitation.

Intempéries

Les pluies diluviennes causent d’importantes inondations dans l’est et le sud de la Seine-et-Marne ainsi que dans le Loiret. Mercredi 1er juin, les deux départements ont été placés en vigilance rouge « crue » par Météo France, en raison « de phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle ».

Malgré les risques d’orage et d’inondation à venir, les assureurs ont pris les devants en mobilisant les experts pour établir une première estimation du contrecoup des intempéries. Joint par l’Argus de l’assurance, Jean-Vincent Raymondis, membre de la commission catastrophe naturelle de la Fédération des sociétés d’expertise (FSE), pronostique un chiffre de « l’ordre de 40 000 sinistres selon les données de simulation en IARD (incendie, accidents et risques divers) ».

La moitié des sinistres dues aux orages de grêle

Une estimation qui reste cependant provisoire : « les risques resteront significatifs jusqu’à jeudi à Paris et en Île-de-France », souligne-t-il. Les orages de grêle de samedi 28 et dimanche 29 mai comptent déjà pour près de 20 000 dossiers attendus.

Côté assureurs, le groupe Macif a enregistré 6 000 déclarations dont 3 300 en auto en l’espace de 2 jours. La Maif a quant à elle activé sa cellule de crise Pégase dès lundi dernier, recensant déjà plus de 3 600 déclarations, toutes intempéries confondues, avec en moyenne 65% de dommages habitation et 35% de dommages auto. Enfin, Allianz a noté une hausse de son activité d’environ 50% depuis le début de semaine, avec la prise en charge de plus de 7 500 appels.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres