Hypérions : un projet urbain futuriste et écologique

 

Hypérions est le projet fou né de l’imagination d’Amlan Kusum, un architecte indien rêvant d’un entrelacement entre l’humanité et la nature en plein cœur de Delhi. Ce type de projet pourrait-il voir le jour en France ?

Hypérions, la ferme verticale

Le projet d’Amlan Kusum est ambitieux : faire revenir l’agriculture au cœur de la ville pour sauver la mégalopole de Delhi de la suffocation. Baptisé Hypérions, du nom d’un séquoia californien étant le plus grand arbre au monde, son projet est un ensemble de six tours de 36 étages, construites principalement en bois provenant des forêts locales.

Un mariage entre technologie et écologie

L’ambition de l’architecte est de pouvoir concilier le meilleur de la technologie (maîtrise de l’énergie, matériaux écologiques) et une agriculture écoresponsable (cultures et arbres fruitiers se déploieront sur les façades, les balcons et les toits). Il prévoit également des étangs et de petits élevages au pied des tours pour profiter au mieux de la biodiversité.

La production d’eau chaude, l’éclairage artificiel et la recharge des batteries des voitures électriques s’effectuera à l’aide d’« écailles » photovoltaïques.

Dans un effort de mêler forêt, agriculture et habitat vertical, Hypérions s’inscrit naturellement dans la mégalopole de Delhi (50 millions d’habitants) où l’habitat est très dense. Le projet propose également des solutions pratiques aux problèmes de nutrition que rencontre le deuxième pays le plus peuplé au monde.

Le projet en chiffres :

  • 20 kilos de fruits et légumes par m² : c’est le rendement prévu pour les meilleures années.
  • 90% des besoins en eau sont assurés par la circulation interne grâce à de ministations de pompage.
  • 17% de la population mondiale vit en Inde (1,3 milliard d’habitants environ).

Hypérions, la ferme verticale

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres