Inondations : les indemnisations pourraient dépasser 1 Md€

 

L’alerte rouge a été levée et la décrue amorcée. Un début d’accalmie qui laisse entrevoir l’ampleur des dégâts sur les zones inondées. D’après les premières estimations, ils pourraient dépasser le milliard d’euros d’indemnisation.

Inondation

La menace des inondations passée, le premier ministre Manuel Valls a convoqué ce lundi les ministres de l’Environnement, de l’Intérieur, des Finances, des Collectivités territoriales et de l’Economie, ainsi que les assureurs, pour faire le point sur la situation.

Les premières évaluations dressées par les experts tablent sur un coût supérieur au milliard d’euros. En effet, bien que l’Association française des assurances (AFA) estime le montant des dommages à 600 M€, la MAIF prédit un coût tournant autour des 2 Md€. Vendredi dernier, le nombre de sinistres était estimé à 43 000 dans les zones concernées.

 L’état de catastrophe naturelle déclarée mercredi

Dès mercredi 8 juin, « l’état de catastrophe naturelle sera déclaré dans chacune des communes touchées », a annoncé Manuel Valls. Le premier ministre a également indiqué la mise en place d’un fonds d’extrême urgence par l’Etat, à hauteur de plusieurs millions d’euros, destiné aux sinistrés « sans ressources, ayant tout perdu », en attendant l’indemnisation des assureurs.

De son côté, la secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes, Juliette Méadel, souhaite « que les assurances fassent un effort sur les formalités », qui doivent être « allégées ». Elle demande ainsi « un effort particulier » aux assureurs. La secrétaire d’Etat propose que « pour les petits dommages, inférieurs par exemple à 2 000€, il n’y ait même pas besoin d’une expertise ».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres