Emmanuelle Cosse dit « non » à la garantie universelle des loyers

 

Fraîchement nommée au ministère du Logement, Emmanuelle Cosse a annoncé l’abandon du projet de garantie universelle des loyers (GUL).

Emmanuelle Cosse renonce à la garantie universelle des loyers, projet de l’ancienne ministre du logement Cécile Duflot. Le dispositif prévoyait de placer l’Etat comme intermédiaire entre les propriétaires et les locataires mauvais payeurs.

L’objectif était de proposer aux propriétaires la possibilité d’être couverts pendant 18 mois par le gouvernement, afin d’être certains de toucher un minimum de loyers en cas de difficultés avec le locataire. Le dispositif avait ainsi vocation à limiter le nombre d’expulsions.
Emmanuelle Cosse renonce à la garantie universelle des loyers

Emmanuelle Cosse a souligné que cette mesure était « une grande idée », mais qu’elle n’avait pas reçu les soutiens financiers indispensables.

Supposée entrer en vigueur le 1er janvier 2016, la garantie universelle des loyers avait suscité la colère des assureurs, qui y voyaient une nationalisation d’une partie de leur activité. De son côté, le ministère des Finances avait jugé inappropriée la mise en place d’une nouvelle taxe dans un contexte économique déjà difficile.

Pour pallier le problème des loyers impayés qui reste entier, la nouvelle ministre du logement évoque la possibilité d’un concertation avec l’ensemble des acteurs du logement. La piste d’une extension du dispositif Visale serait notamment en discussion.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres