Electricité : hausse rétroactive sur les tarifs 2014-2015

 

Ségolène Royal a annoncé une hausse rétroactive du prix de l’électricité de 1,50€ par mois sur 18 mois suite à l’annulation du plafonnement à 2,5% des tarifs 2014-2015 par le Conseil d’Etat.

Tarif électricité

Le Conseil d’Etat a annoncé le 15 juin l’annulation de l’arrêté, entré en vigueur en 2014, limitant l’augmentation des tarifs de l’électricité à 2,5% pour la période du 1er novembre 2014 au 31 juillet 2015. Au total, 28 millions de ménages, ainsi que les plus gros consommateurs d’électricité, sont concernés par ce changement.

La ministre de l’Environnement et de l’Energie, Ségolène Royal, a annoncé ce jeudi que les foyers en question devraient s’acquitter d’environ « 1,50€ par mois sur 18 mois », c’est-à-dire une trentaine d’euros en moyenne. Les tarifs « avaient été fixés à un niveau manifestement insuffisant pour assurer le rattrapage des écarts tarifaires passés », a fait remarquer le Conseil d’Etat, qui laisse 3 mois au gouvernement pour fixer cette hausse rétroactive avec la publication de nouveaux arrêtés.

Ségolène Royale a également annoncé que la hausse prévue au 1er août concernant la période 2016-2017 sera « de moins de 1%, peut-être aux alentours de 0,5% ».

Une hausse des tarifs qui rend les prix plus compétitifs

L’Association nationale des opérateurs détaillant en énergie (Anode) avait déposé un recours devant le Conseil d’Etat, jugeant la hausse de 2,5% trop faible pour compenser les augmentations amoindries les années précédentes. Une hausse des tarifs réglementés d’EDF rend les prix de sociétés telles que Direct Energie (France), ENI (Italie) ou Lampiris (Belgique) plus compétitifs dans le cadre de la libéralisation en juillet 2007 du marché de l’énergie.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres