Domotique : la maison qui parle sur Internet

 

@Maisonquitweet est la première maison française à se connecter à la toile pour y laisser des tweets. C’est l’idée folle de Bruno Spiquel (passionné de cybernétique et de domotique) : faire du foyer familial une maison vivante.

La maison publie en direct sur internet le va-et-vient de ses occupants

Quelle meilleure solution que de lui donner la parole via un compte Twitter ? La @Maisonquitweet peut alors partager avec le monde entier ce qui se déroule entre ses murs. Et elle n’est pas avare de mots, puisque depuis le lancement du compte le 20 janvier 2013, la maison connectée a posté plus de 7 770 tweets.

Pour donner lui donner la vie, Bruno Spiquel a installé aux quatre coins de sa maison des « capteurs de comportements » qui détectent l’ouverture et la fermeture des portes et fenêtres et enregistrent les températures extérieure et intérieure. L’ensemble des données est collecté dans un serveur localet donne lieu à des tweets automatiques, comme « Le soleil vient de se lever« .

Créer la maison de demain

Bruno Spiquel avait envie de « relever un défi technologique », même s’il concède avoir été guidé par « un brin de conscience écologique ». Son objectif est avant tout d’« analyser comment fonctionne la maison pour anticiper son mode de vie et la rendre efficace ».

Pour lui, la maison doit être capable de se poser des questions comme « quel est le temps optimal d’aération de la salle de bain pour évacuer l’humidité sans perdre trop de chaleur ? » et d’y répondre toute seule. De quoi élargir le champ des possibles, à l’heure où les maisons connectées ne cessent de se développer en France.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres