Vers une baisse des frais d’agences immobilières ?

Définitivement adoptée le 20 février 2014, la loi ALUR (Accès au logement et à un urbanisme rénové) portée par Cécile Duflot, prévoit comme vous le savez déjà l’encadrement des loyers. À côté de cette mesure phare, prônée par François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012, figure aussi le projet de réduction des frais d’agence immobilière.

La rédaction d’Europe1.fr dans un article paru le 17 mars 2013 nous fait savoir à ce propos que les agences immobilières devront désormais facturer en fonction du nombre de m2. Explications…

Frais d’agence: des économies en perspective?

Quand on cherche à louer un appartement et qu’on passe par une agence, celle-ci exige en général 3 mois de loyer qu’on peut décomposer comme suit:

  • Un dépôt de garantie correspondant à un mois de loyer hors charge;
  • Un mois de loyer charges comprises;
  • Les frais d’agence correspondant plus ou moins à un mois de loyer.

En d’autres termes, les frais perçus par les agences immobilières varient aujourd’hui en fonction du prix des loyers. Or, la loi Duflot entend changer ce système en imposant aux agences immobilières de faire varier leurs frais en fonction non plus du montant du loyer mais de la superficie de l’habitation.

Concrètement, si le projet est retenu, ceci signifierait que pour un logement:

  • à Paris et en proche banlieue: les frais d’agence seraient de 12 € le m2;
  • dans les grandes villes comme Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Lille…: 10 € le m2;
  • dans le reste de la France: 8 € le m2.

En guise d’exemple, Europe1.fr relève qu’un «70 m2 à louer dans Paris pour 1 590 euros mensuels coûte actuellement en frais d’agence 1 660 euros. Avec le plafonnement, la note passera à 840 euros, une économie de 50%».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres