Taxe d’habitation : les villes les plus chères et les moins chères

Taxe d'habitation

Une étude menée par le Forum pour la Gestion des Villes et des Collectivités Territoriales s’est intéressé aux contributions de taxe d’habitation acquittées par les contribuables français en 2015. La carte dévoile le classement des villes où il est plus ou moins abordable d’habiter.

Quelles sont les villes de France où la taxe d’habitation est la moins chère ? Ce sont les habitants d’Île-de-France qui sont les plus avantagés face à cet impôt local. Le taux moyen de la taxe d’habitation est de 13,38% à Paris, 17,87% à Boulogne-Billancourt et 20,33% à Saint-Denis. Les deux villes les plus chères se situent aux extrémités opposées de la France. Tout au nord, c’est Lille qui décroche la première place avec une taxe d’habitation de 45,65% en moyenne, suivie de Marseille dont le taux est de 41,90%.

Les taux des taxes d'habitation par villes 2015

Méthodologie de l’étude

Les données présentées par le Forum pour la Gestion des Villes et des Collectivités Territoriales sortent d’une étude de l’Observatoire SFL-FORUM portant sur l’ensemble des 101 départements et sur l’ensemble des 41 villes de plus de 100 000 habitants au 1er janvier 2015 (populations millésimées 2012), ainsi que leurs structures intercommunales à fiscalité propre.

L’évolution des taux entre 2014 et 2015

Parmi les villes dont le taux à le plus augmenté entre les années 2014 et 2015, la hausse la plus spectaculaire est celle de Toulouse, qui accuse une augmentation de 11,5% pour arriver à 33,67%. Largement en dessous se trouvent Lyon à 29,76 (+4,2%) et Bordeaux à 32,35 (+3,7%). Seulement deux villes enregistrent un taux d’évolution négatif. Ainsi, Nice profite d’une baisse de 0,1% de son taux de taxe d’habitation, et Caen de -0,7%.

Comment est calculé le taux de taxe d’habitation ?

Selon sa définition officielle, le taux de taxe d’habitation se rapporte à la valeur locative d’un bien, qui représente le loyer annuel théorique que pourrait produire ce bien, s’il était loué dans des conditions normales.

Paris

L’abattement accordé aux Parisiens

La faible taxe d’habitation en région parisienne n’est pas si surprenant. En effet, si les collectivités locales le décident, il est possible de faire bénéficier leurs administrés d’un abattement dont le taux peut varier de 1 à 15% de la valeur locative moyenne des habitations. La ville de Paris a décidé d’accorder un abattement général à tous ses contribuables, quels que soient leur âge et leur situation familiale et financière, à partir du moment où leur résidence principale à Paris. Cet abattement était d’un montant forfaitaire de 1 923€ pour l’année 2014, c’est à dire deux fois supérieur à l’abattement de droit commun le plus favorable, qui serait de 920€ s’il était appliqué à Paris.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres