Rallumer le chauffage et faire des économies

Chauffage et économies d'énergie

Mieux isoler, moins chauffer, programmer la température, privilégier le bois, l’électricité, le fioul… difficile de s’y retrouver quand il s’agit de rallumer le chauffage à l’arrivée de l’automne. Avec une facture moyenne annuelle de 1705 € par foyer en 2014, le chauffage représente les deux tiers de l’énergie totale consommée par les ménages français. Pour en finir avec les factures trop salées, tour d’horizon des astuces qui réchauffent le porte-monnaie.

1. Nettoyer les radiateurs

Tout comme l’entretien annuel de la chaudière et de la cheminée, les radiateurs doivent subir un grand dépoussiérage lors de chaque rallumage. En effet, la poussière est attirée par le mouvement ascendant de l’air chaud et s’accumule tout au long de l’été. Ce nettoyage réduira la consommation d’énergie, optimisera l’efficacité du système et évitera les odeurs de brûlé à température élevée.

2. Vérifier l’isolation

Chauffer un logement mal isolé donne l’impression de ne jamais avoir assez chaud. Lorsque l’air froid s’infiltre par les fenêtres et les portes, il est conseillé de remplacer les joints inefficaces des fenêtres pour échapper aux courants d’air. Une autre astuce est d’équiper less portes de joints, de bas de porte (adhésifs ou à visser), ou tout simplement d’un joli petit boudin isolant.

3. Chauffer à la bonne température

La température idéale serait de 19° pour les pièces à vivre, de 18° pour les chambres et de 21° pour la salle de bain. Chauffer davantage est économiquement superflu. Lors d’une absence prolongée, il est conseillé de baisser au minimum son système de chauffage pour éviter une consommation inutile et une surconsommation lors du rallumage. De plus, diminuer la température d’une pièce d’un seul degré peut engendrer une économie d’environ 7 % sur la facture.

4. Programmer le chauffage

Les thermostats d’ambiance et les robinets thermostatiques (qui ne sont pas incompatibles) permettent une réduction d’énergie consacrée au chauffage. Le thermostat d’ambiance est un boîtier de commande (électrique ou électronique) qui maintient la température ambiante à une valeur fixée précédemment. Les robinets thermostatiques, quant à eux, régulent la température, radiateur par radiateur, en fonction des apports externes (ensoleillement à travers une vitre ou chaleur dégagée par les appareils électriques).

Rallumer le chauffage en hiver

Pour une maison individuelle, le chauffage au fioul émet 7 fois plus de CO2 que le chauffage électrique.

Le chauffage : oui, mais à quel prix ?

Pour une consommation de 100 kWh, toutes les énergies ne se valent pas (prix en centime d’euros en octobre 2015) :

  • Électricité : 15,43 €
  • Gaz propane : 12,89 €
  • Chauffage urbain : 9,32 €
  • Fioul domestique : 7,78 €
  • Gaz naturel : 7,56 €
  • Granulés de bois en sac : 6,79 €
  • Granulés de bois en vrac : 6,45 €
  • Bois bûche : 3,6 €
  • Bois déchiqueté : 2,7 €

Mais attention : choisir une énergie uniquement en fonction de son coût est un mauvais calcul ! L’investissement, l’amortissement, le prix du combustible, l’abonnement et la maintenance doivent aussi être pris en compte pour estimer la facture globale. En outre, l’efficience du système de chauffage et l’efficacité des appareils jouent un rôle capital et primordial dans ce calcul.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres