Vers une reprise du marché du logement neuf en 2016 ?

Immobilier : logement neuf

La reprise amorcée en 2015 devrait se poursuivre en 2016. Après une crise de plusieurs années, le marché du logement rebondit notamment grâce à la loi Pinel et à des taux d’emprunt bas qui boostent les investisseurs.

Cela fait des années que le marché immobilier français broie du noir, mais il se pourrait qu’il sorte enfin la tête de l’eau en 2016. Les efforts des investisseurs sont, en effet, encouragés par des taux d’emprunts de crédits immobiliers particulièrement faibles (autour de 2,3 % pour un crédit sur 15 ans) et une fiscalité favorable, avec le développePinel.

Le dispositif Pinel

Applicable depuis le 1er janvier 2015, la loi Pinel offre des conditions avantageuses aux investisseurs, qui peuvent désormais :

  • louer leur bien à des proches, des ascendants ou des descendants pendant 6, 9 ou 12 ans ;
  • bénéficier d’une réduction d’impôts qui peut atteindre 21 % du montant de l’investissement dans un bien immobilier neuf.

C’est d’ailleurs essentiellement le marché du neuf qui bénéficie de la hausse des ventes. Selon les chiffres publiés par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), 122 781 logements neufs ont été vendus en 2015. Un chiffre que les accédants à la propriété peinent à suivre avec seulement 43 624 logements neufs acquis et un volume de ventes inférieurs aux besoins démographiques.

Le Prêt à taux zéro

La FPI observe ainsi que la trop grande lenteur du cycle de production des logements freine l’offre commerciale et crée des tensions. Les recours contre les permis de construire ou encore les chartes municipales incohérentes ne favorisent pas la relance du marché, en dépit d’une croissance de 1,5 % attendue par le gouvernement.

Toutefois la possibilité pour les ménages modestes d’accéder au Prêt à taux zéro (PTZ) devrait pouvoir convaincre. Selon le promoteur Nexity, ce dispositif devraient devenir accessible à 87 % de la population, car depuis le 1er janvier 2016, le PTZ bénéficie:

  • d’un niveau de revenus augmenté ;
  • d’une proportion de l’emprunt portée à 40 % ;
  • d’une plus longue durée d’amortissement.
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    je désire déménager car je suis invalide en fauteuil roulant et je cherche un déménageur correct et qui accepterai que je le règle en plusieurs fois car je n’ai qu’une petite pension d’invalidité.je suis au rdc et vais dans un appartement au rdc adapté à mon handicap dans la meme ville

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres