Top des maisons de retraite du futur

Allongement de la durée de vie, volonté d’autonomie, évolution des mentalités… les établissements destinés aux seniors rivalisent d’ingéniosité pour adapter l’habitat aux nouveaux besoins de leurs résidents. Qui sait, votre contrat d’assurance habitation couvrira peut-être bientôt  les robots d’aide à domicile. Tour d’horizon des innovations les plus surprenantes, mais également les plus prometteuses.

ANIMATEUR 2.0

Le robot Nao en maison de retraiteCe printemps, les habitants d’une maison de retraite d’Issy-les-Moulineaux, en région parisienne, ont fait la rencontre d’un curieux personnage haut de 58 cm : le robot humanoïde Noa, conçu par la société Aldebaran Robotics. Destiné à égayer le quotidien des résidents par sa présence attachante, la nouvelle recrue sait tirer les numéros du loto, donner des cours de relaxation, pousser la chansonnette et même lire les informations. Autant de fonctions à but thérapeutique qui contribuent à stimuler les liens avec certaines personnes âgées enfermées dans leur solitude ou allergiques aux blouses blanches. Sans pour autant remplacer les aides-soignants, le petit robot de plastique fait le bonheur de tous en aidant le personnel de l’établissement à se concentrer sur ses tâches initiales : les soins et l’écoute.

HABITAT CONNECTÉ

Maison de retraite connectée au DanemarkEn 2009, l’avenir des maisons de retraite s’écrivait au Danemark. En lieu et place d’établissements immaculés, le pays faisait le choix de construire des résidences alternatives et connectées, utiles aux personnes âgées ne pouvant plus vivre seules, mais n’ayant pas nécessairement besoin de soins constants. L’expérience débute à Aalborg, dans le nord du pays, où sortent de terre 75 logements bourrés de technologies : capteurs au sol qui détectent les chutes, literies capables de déceler l’humidité, lumière et chauffages réglables automatiquement… Même les repas peuvent être commandés par tablettes numériques à un service collectif.

PARCOURS DU COMBATTANT

Une maison de retraite au JaponL’architecte japonais Shusaku Arakawa préfère encourager les seniors à stimuler leur corps en concevant des maisons de retraite volontairement inconfortables dans la banlieue de Tokyo. Exit les journées passées dans un canapé et la perte d’autonomie : les résidents doivent fournir des efforts pour se déplacer dans ces lieux multicolores antiergonomiques au sol jonché d’obstacles, aux plafonds trop bas et aux poignées de porte récalcitrantes. Bien entendu, l’objectif n’est pas d’épuiser les habitants, mais de les pousser à faire leur lot d’exercices quotidiens nécessaires à leur bonne santé.

VOYAGE DANS LE TEMPS

Un village alzheimer en SuisseComment retrouver des repères quand le présent se brouille avec le passé ? Aux Pays-Bas, un organisme spécialisé dans la maladie d’Alzheimer semble avoir trouvé la réponse en créant le premier village « vintage ». Le concept est simple : reproduire le monde du souvenir dans lequel vivent les personnes souffrant de dégénérescences cognitives pour amorcer un retour à la normalité et à l’apaisement. Ruelles pittoresques, maisonnettes en briques et petits commerçants : tout est mis en œuvre pour parfaire le voyage dans le temps, jusqu’aux tenues d’époque portés par les aides-soignants. A chaque résident sa plongée nostalgique : les appartements sont personnalisables (papiers-peints fleuris, meubles anciens, musique traditionnelle…) pour coller aux époques de prédilection de chacun. Fort de son succès, le concept s’apprête à être exporté en Suisse dans le canton de Berne : ouverture prévue pour 2019.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres