Top 5 des maisons hantées qu’aucun assureur ne voudra jamais couvrir

L'hôtel de Ballygally en Irlande

Portes qui claquent, murmures dans les couloirs, objets qui se déplacent mystérieusement… A l’occasion de la sortie du film « Le Fantôme de Canterville » le 6 avril au cinéma, voici le top 5 des maisons hantées qui donnent froid dans le dos aux assureurs habitation !

  • Le château d’Édimbourg

    Le château d'Edimbourg en Ecosse
  • Le château de Ballygally

    L'hôtel de Ballygally en Irlande
  • La maison d’Anderlues

    La maison d'Anderlues (Belgique)
  • Le Fort de Bonne-Espérance

    Le Fort de Bonne-Espérance (Afrique du Sud)
  • L’ancien presbytère de Borgvattnet

    Le presbytère de Borgvattnet (Suède)

Les visiteurs du château d’Édimbourg y auraient vu de nombreux fantômes, dont un joueur de cornemuse, un joueur de tambour et des prisonniers français de la guerre de Sept Ans. Certains touristes assurent même avoir été touchés ou tirés par une main invisible et avoir ressenti la présence d’ombres mystérieuses, de courants d’air froid et de perturbations émotives soudaines et inexplicables.

La réponse de l’assureur : Le propriétaire de ce château ne s’est pas comporté « en bon père de famille », c’est-à-dire qu’il n’a pas entretenu correctement les murs et les fenêtres de son domicile. En conséquence, les dommages causés par les courants d’air et l’humidité ne seront pas pris en charge par son assurance.

Le château de Ballygally, au nord de Belfast, est désormais transformé en hôtel et serait hanté par plusieurs fantômes, dont ceux d’Isobel Shaw et de Madame Nixon. Femme de l’Écossais James Shaw (à l’origine de la construction du château), Isobel Shaw se serait défenestrée après avoir été enfermée dans sa chambre par son mari. Depuis, elle aurait pris pour habitude de frapper aux portes des chambres des voyageurs. Quant à Madame Nixon, résidente du lieu au 19e siècle, elle se promènerait autour de l’hôtel dans sa robe de soie.

La réponse de l’assureur : Si des fantômes rôdeurs cambriolent l’hôtel, le propriétaire devra porter plainte auprès des autorités et déclarer le sinistre à son assureur dans un délai de 2 jours maximum. La demande d’indemnisation devra comporter le récépissé du dépôt de plainte et être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception.

La famille Delabelle habite la maison d’Anderlues, près de Charleroi, depuis quelques jours quand des coups dans un mur se font entendre un soir. Le bruit semble venir de la cloison entre la chambre des parents et des enfants. Alertés, les gendarmes et les villageois constatent eux aussi les coups provenant du mur. Les Delabelle décident de détruire la cloison. Au moment même où le mur est abattu, une plainte lugubre s’en échappe. Le mystère autour de cette demeure n’a jamais été résolu.

La réponse de l’assureur : La famille Delabelle a détruit volontairement le mur de sa maison, les dégâts ne seront donc pas pris en charge par leur assurance multirisque habitation. Lorsqu’aucun tiers responsable n’est identifié, les réparations restent à la charge du propriétaire.  

La présence d’un grand monsieur sur les remparts du Fort de Bonne-Espérance au Cap a été notée par plusieurs visiteurs à partir de 1915. L’homme n’a ensuite plus été revu jusqu’à l’année 1947, où il a été aperçu de nombreuses fois en l’espace de deux semaines. Il aurait été vu en train de sauter d’une des côtés du château et de marcher entre les bastions de Leerdam et Oranje.

La réponse de l’assureur : Si le grand monsieur est vraiment tombé de la côte du château, il ne pourra pas être indemnisé par l’assurance habitation du château, car ce type d’accidents (en apparences lié au logement) entre dans le cadre d’une garantie des accidents de la vie.

L’ancien presbytère de Borgvattnet, un petit village dans le nord de la Suède, est connu pour abriter des fantômes. En 1927, son aumônier, Nils Hedlund, s’est rendu dans le grenier pour récupérer son linge et a vu ses vêtements déchirés par une force invisible. Les occupants suivants ont, entre autres, aperçu une vieille dame habillée en gris, des bruits inexpliqués, ainsi que des objets qui se déplaçant tout seuls.

La réponse de l’assureur : Du point de vue de l’assurance habitation, un grenier peut être considéré comme une dépendance, c’est-à-dire une pièce rattachée au logement principal. Il est primordial de toujours bien vérifier que les dépendances sont incluses avant de signer un nouveau contrat multirisque habitation, car un sinistre survenu dans un grenier, une cave ou une cabane de jardin pourrait ne pas être couvert. 

Le Fantôme de Canterville

Le Fantôme de Canterville avec LeLynx.fr

Le résumé du film

Au fin fond d’une Bretagne de légendes, le fantôme d’Aliénor de Canterville, condamné à hanter le château de sa famille et à en faire fuir tout nouvel habitant, remplit depuis des siècles cette mission à merveille. Mais lorsque les Otis, une famille fuyant la vie parisienne, achètent le château, Aliénor se désole car elle n’arrive pas à effrayer cette tribu sauvage du 21ème siècle… Seule Virginia Otis, 15 ans, émue par le sort d’Aliénor, cherchera à la délivrer de sa malédiction. 

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres