La Caution Locative Etudiante à la rescousse des étudiants

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il est particulièrement difficile de se loger en raison des prix pratiqués mais aussi parce que l’offre est moins importante que la demande. Résultat: les bailleurs ont le choix et n’hésitent plus à demander des garanties financières pour minimiser les risques futurs. Parmi les plus touchés, les étudiants. Pour y remédier, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche vient de mettre en place un nouveau dispositif: la Caution Locative Etudiante (CLé).

Votre comparateur d’assurances habitation vous informe sur ce nouveau dispositif.

Caution locative étudiante: pour quels étudiants?

Tout d’abord, cette initiative n’est pas nouvelle puisque des opérations similaires existent déjà depuis 5 ans (en région Aquitaine et dans les Midi-Pyrénées) et 7000 étudiants en ont déjà bénéficié. Cette mesure s’étend donc partout en France pour aider les jeunes à trouver un logement. Le ministère a précisé qu’elle s’adressera en priorité aux étudiants qui:

  • Sont inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur
  • N’ont pas de caution ou pas de garant
  • Sont issus de familles monoparentales (leplus souvent, deuxcautions sont exigées)
  • Sont isolés de leur famille
  • Effectuent leur scolarité à l’étranger

L’entrée en vigueur de la caution locative étudiante est déjà effective

Vous pouvez dès maintenant faire la demande auprès des centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous). Ils se chargeront à la fois d’étudier les dossiers avec un engagement de réponse dans les trois jours et assureront aussi leur suivi.

Le Ministère estime que 2 000 étudiants pourront en bénéficier dès maintenant, pour arriver à un objectif de 14 000 à 20 000 au printemps 2014.

Pour cautionner cettegarantie, leMinistère del’Enseignement supérieur et delaRecherche et laCaisse desdépôts etconsignations se sont engagés àhauteur de300000euros. Le Crédit coopératif, opérateur dudispositif, àhauteur de 4millions d’euros.

En contrepartie l’étudiant devra apporter une participation financière de l’ordre de 1,5% de son loyer. Selon le ministère, ce système a pour but de «faire face à des aléas» (risque de sinistre, frais de gestion…), mais aussi de «responsabiliser l’étudiant».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres