En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

5 assurances indispensables pour éviter un Noël cauchemardesque !


Vous vous apprêtez à recevoir pour les fêtes ? Excellente idée, mais attention : après quelques verres de champagne, les invités éméchés pourraient ruiner la soirée… voire la maison toute entière ! Sans parler des décorations de Noël, qui sont responsables de nombreux incendies chaque année. Voici donc 5 assurances indispensables pour survivre à la période des fêtes.

Vos invités entament l’apéritif, une délicieuse odeur embaume la demeure et un majestueux sapin trône au centre de la pièce. Toutes les conditions sont réunies pour passer un délicieux moment, sauf que… belle-maman trébuche sur le chien qui dormait près de la cheminée, renversant du même coup son verre de vin sur le canapé blanc. Le liquide s’écoule des coussins jusqu’à la prise de la guirlande électrique et le sapin de Noël s’embrase en une fraction de seconde. Pris de panique, les convives se ruent vers la porte d’entrée, mais s’agglutinent en une masse boudinée… vous n’auriez jamais dû mettre autant de foie-gras sur les petits fours.

Pour éviter ce scénario catastrophe, LeLynx.fr sort 5 assurances « spéciales Noël » de sa hotte !

Le sapin de Noël en flammes

Aïe… l’arbre a flambé et carbonisé tous les cadeaux de Noël. Mais vous disposez heureusement d’une assurance multirisque habitation qui comprend une garantie incendie ! Cette couverture vous remboursera tout ce qui a brûlé au moment du sinistre : meubles, vêtements, appareils électriques et ménagers, ainsi que vos objets de valeur (garantis pour une somme limitée et évaluée dans les conditions générales de votre contrat). Obligatoire pour les locataires, cette option est fortement conseillée aux propriétaires qui ne souhaitent pas jouer avec le feu.

Les français achètent 6,5 millions de sapins de Noël chaque année. 70% des incendies meurtriers ont lieu la nuit, la fumée surprenant les habitants dans leur sommeil.

Les meubles de la maison ruinés

La tâche de vin de belle-maman ne partira jamais, le canapé est fichu. Mais vous pouvez à nouveau compter sur votre assurance multirisque habitation, qui couvre vos biens et vos meubles en cas de pépin. Si le canapé vous avait coûté un bras et que vous l’aviez déclaré comme objet de valeur à votre assureur, vous serez pris en charge et dédommagé. De plus, cette assurance inclut la responsabilité civile « vie privée », qui indemnisera la foulure que belle-maman s’est faite en trébuchant sur le chien.

Repas de Noël assurance

Les repas de fête trop riche

Foie-gras, escargots au beurre, dinde farcie, bûche de Noël… on ne peut pas vraiment dire que la période des fêtes soit synonyme de légèreté gastronomique. Et qui dit nourriture grasse, sucrée et trop riche, dit problèmes de santé ! Pour prendre en charge le cholestérol de papi, une mutuelle santé adaptée à son profil « senior » s’impose. Modulables en fonction des besoins, ces couvertures prennent en charge les frais de santé qui ne sont pas couverts par la Sécurité sociale et peuvent rembourser certains postes en priorité, comme les frais optiques, dentaires ou encore hospitaliers.

Les français consomment en moyenne 15 000 tonnes d’escargots, 2,47 millions de dindes et 40 000 tonnes de chocolat par an.

Les convives trop ivres pour conduire

Saviez-vous que certaines assurances auto proposent une option « retour en taxi » ? Souvent réservée aux moins de 25 ans, cette couverture permet aux conducteurs enivrés de rentrer chez eux sans tracas. Lorsqu’on sait que l’alcool au volant était responsable de 779 accidents mortels sur les routes de France en 2014 et que le seuil de tolérance fixé par la loi est de 0,5 g/L (soit environ un verre)… mieux vaut miser sur cette option pour éviter les fins de soirées dramatiques.

Les invités bloqués à l’aéroport

Et tatie Raymonde dans tout ça ? Eh bien personne n’a reçu ses appels, masqués par le tintement des coupes de champagnes. Cela fait pourtant 3 heures qu’elle est bloquée à l’aéroport après avoir perdu son sac et ses pièces d’identité… Si seulement elle avait souscrit une assurance voyage, elle aurait pu se faire rembourser son billet !