En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Assurance emprunteur : les Millenials sont mal informés sur leurs droits

Selon un sondage OpinionWay pour Direct Assurance, la majorité des Millenials ne sont pas au courant des modalités du droit de résilier leur contrat d’assurance emprunteur. Même pour les plus informés, les contraintes fixées par les banques restent un frein.

« Bien qu’hyper connectés, les Millenials sont moins informés que leurs aînés sur leurs droits de résilier leur contrat d’assurance de prêt immobilier ». C’est le principal constat du sondage réalisé par OpinionWay pour Direct Asssurance. Seuls 46% des moins de 35 ans savent qu’ils peuvent changer d’assureur au cours du contrat.

Cette part grimpe à 65% pour les plus de 35 ans. Pour autant, les Millenials ayant déjà contracté un crédit ne sont pas plus informés des règles de la loi Sapin 2 que les autres. Pour rappel, cette nouvelle législation donne la possibilité à l’emprunteur de changer d’assureur chaque année sous condition que les garanties soient équivalentes.

Une certitude liée aux économies réalisables

Pour ne pas franchir le pas, près de la moitié des sondés (46%) mettent en avant les contraintes fixées par la banque lors d’un éventuel changement d’assurance de prêt. Les autres raisons sont le manque d’information et de temps nécessaire à la recherche d’autres offres.

Par ailleurs, 37% des sondés invoquent l’incertitude du montant des économies grâce au changement de contrat d’assurance crédit. « 27% des Français pensent même que l’économie se limiterait à moins de 100 euros » précise Catherine Khounlivong, responsable de l’assurance emprunteur chez Direct Assurance.