En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Assurance emprunteur : 8 Français sur 10 prêts à en changer

La loi Sapin 2 est de plus en plus connue des Français. En mars 2018, ils sont près de 80% à déclarer la connaître et a être prêts à changer d’assurance emprunteur.

résiliation annuelle

La loi Sapin 2 n’a pas laissé les Français indifférents. D’après un sondage réalisé par le comparateur de prêt Magnolia.fr, 78% d’entre eux comptent bénéficier de cette mesure pour changer d’assurance emprunteur.

Sans surprise, ce sont les économies à réaliser qui motivent les choix des Français. Dans le détail, ils sont 43% à envisager de faire jouer la concurrence pour des économies comprises entre 1000 et 5000€ et 25% pour des économies comprises entre 100 et 1000€. Ainsi, 68% des sondés sont prêts à trouver un contrat d’assurance-crédit pour des économies inférieures à 5000€. En novembre dernier, ils n’étaient que 40%.

Davantage de Français informés

Autre information d’importance : la proportion de Français informés de la possibilité de changer d’assurance emprunteur augmente considérablement. Entre novembre 2017 et mars 2018, elle est passée de 33 à 79%. La couverture médiatique du sujet y est sans doute pour beaucoup. 78% des sondés disent avoir appris la possibilité de la résiliation par les média (TV, radio, publicité), contre 16% par le bouche à oreille et 6% par leur banquier.

Reste à savoir si les intentionnistes au changement d’assurance emprunteur franchiront le pas, car 52% des personnes interrogées déclarent ne pas savoir comment s’y prendre. De son côté, le comparateur de prêt Magnolia.fr note 55% de demandes de résiliation d’assurance-crédit supplémentaires depuis janvier 2018 par rapport au dernier trimestre de 2017.