En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Assurance emprunteur : du nouveau pour la résiliation annuelle

A compter du 1er janvier 2018, les personnes ayant souscrit une assurance emprunteur pourront renégocier tous les ans leurs contrats de prêt, même ceux déjà en cours.

Assurance emprunteur et loi Hamon

Bonne nouvelle pour les emprunteurs : à compter du 1er janvier 2018, en vertu de l’amendement Bourquin de la loi Sapin, ils pourront renégocier tous les ans leurs contrats d’assurance de prêt, quelle que soit la date à laquelle les offres ont été émises.

Ces dernières années, plusieurs lois avaient déjà été promulguées pour aider les consommateurs :

  • La loi Hamon, entrée en vigueur en 2014, permettait de changer d’assurance emprunteur uniquement pendant la première année suivant la souscription du prêt ;
  • La loi Sapin 2, entrée en vigueur en 2017, permettait de changer d’assurance emprunteur tous les ans, mais uniquement pour des offres de prêt émises à compter du 22 février 2017.

Jouer sur la comparaison pour faire des économies

Le but de ces mesures est double : d’une part, développer la concurrence et d’autre part, permettre aux consommateurs de réaliser des économies en trouvant l’assurance qui leur est la plus profitable. Le courtier en ligne Réassurez-moi.fr estime que les Français pourraient faire jusqu’à 2,8 milliards d’euros d’économie, soit plus de 6 000€ par foyer.

Si cette nouvelle loi réjouira certainement les emprunteurs, elle fait moins l’unanimité chez les banques, qui n’entendent pas perdre des parts de marché. La Fédération Bancaire Française (FBF) a d’ores et déjà saisi le Conseil d’Etat pour contester la loi.