En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Assurance emprunteur : les délégations n’ont toujours pas décollé en 2019

Un document de la Fédération française de l’assurance, révélé par le courtier Magnolia, fait le bilan du marché de l’assurance emprunteur en 2019. Les délégations représentent 15% de la totalité des contrats, un chiffre stable depuis plusieurs années.

résiliation annuelle

En attendant un éventuel changement cette année, avec un boom des demandes pendant le confinement, la délégation d’assurance emprunteur faisait grise mine en 2019. En effet, elle représentait 15% des contrats, soit 1 132 millions d’euros. C’est le constat réalisé par le bilan du marché de l’assurance-crédit issu de la Fédération française de l’assurance (FFA) mais révélé par Magnolia.

Ce chiffre est d’ailleurs stable depuis plusieurs années puisque les délégations d’assurances ne représentaient que 12% des contrats en 2016 et 2017 et 15% en 2018. L’effet des différentes législations successives (loi Lagarde, Hamon et Sapin 2) en faveur des consommateurs se fait donc toujours attendre.

Assurance crédit : qu’est-ce que la délégation d’assurance ?
Lire l'article

Un marché à près de 10 milliards d’euros

Selon la FFA, le marché de l’assurance emprunteur pesait 9,8 milliards d’euros en 2019, dont 7 milliards pour les assurances de prêt immobilier, 2 milliards pour les crédits consommation et le reste pour les prêts professionnels.

Enfin, ce bilan révèle que les garanties perte d’emploi sont très peu souscrites dans les contrats d’assurance de prêt. Cette dernière ne représente que 2% des cotisations, bien loin de la garantie décès, souscrite à plus de 71%, et des garanties incapacité/invalidité, avec 27% des primes.