Zoom sur le prêt relais

Vous êtes tombé sur une offre immobilière très avantageuse mais à saisir immédiatement? Vous ne disposez pas du temps nécessaire pour revendre votre bien immobilier et détenir ainsi les fonds nécessaires? Pouvoir acheter avant de vendre: tel est le principe du prêt relais. Lors d’un tel crédit, la banque consent une avance de fonds sur le prix potentiel de la future vente.

Votre comparateur d’assurances crédits LeLynx.fr vous éclaire sur les modalités et avantages du prêt relais, mais aussi ses dangers.

Pouvoir disposer de 60 à 70% du produit de la future vente

Le déménagement est toujours une étape délicate et source de stress. Lorsque l’on est propriétaire de son logement, on se trouve confronté à un éternel problème: faut-il mettre la priorité sur la vente avant l’achat, au risque de céder son bien avant d’en avoir trouvé un nouveau, ou faut-il au contraire se concentrer sur l’achat, au risque de ne pas disposer du produit de la vente au moment opportun? Les banques proposent une solution simple à cette énigme: le prêt relais. Ce crédit de transition est accordé sur estimation, souvent plus pessimiste que la réalité, du prix de la vente à venir. L’avance est partielle, elle couvre généralement 60 à 70% du produit estimé, ce qui constitue une sécurité en cas de vente «au rabais».

Prêt «sec» ou jumelé avec un autre crédit ?

Selon la situation, le remboursement du prêt relais peut-être envisagé de deux manièresdifférentes :

  • Le prêt «sec» consiste à rembourser dans un premier temps les intérêts par petites mensualités, puis à solder le capital d’un seul versement une fois le bien immobilier vendu. Il est envisagé lorsque le logement à vendre est déjà payé et permet de faire face aux mensualités du nouveau crédit immobilier.
  • Le prêt «adossé» permet, lui, de continuer à rembourser un crédit en cours couplé avec le crédit relais, tout en conservant les même montant de mensualités, les divers frais étant étalés dans le temps. Lors de la vente de l’ancien logement, la somme obtenue permet alors de solder le prêt relais et de renégocier la durée ou les mensualités du crédit immobilier (ou de conserver l’argent restant pour financer des travaux).

Le principal danger du prêt relais: son échéance

Contracter un crédit relais, c’est un peu vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué! L’échéance, généralement fixée à deux ans maximum, impose à l’emprunteur de vendre son bien au plus vite pour solder le prêt relais à temps. Or, pour s’y tenir, le risque est d’avoir à brader son logement.

Si la vente n’a pas été conclue avant l’échéance du prêt relais, l’emprunteur s’expose à des poursuites judiciaires par la banque dont il est redevable. Il est donc primordial de ne pas surestimer le prix de vente de son logement, voire d’envisager une baisse du prix ou des travaux si les visites se font rares.

Sources:

De particulier à particulier

– Comment ça marche.net

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres