Crédits : quelles assurances sont vraiment obligatoires ?

Crédits : les assurances vraiment obligatoires

Pour accéder à un prêt immobilier ou un crédit à la consommation, la souscription à une couverture « décès-invalidité » et une assurance « chômage » est une condition sine que non dans la plupart des établissements de prêt. Bien que légalement non obligatoires, ces garanties sont toutefois salutaires en cas de coups durs financiers.

L’un ne va pas sans l’autre : contracter un emprunt auprès de sa banque induit inévitablement la signature d’une assurance crédit. Par ce contrat, l’organisme de prêt est protégé contre les défaillances de l’emprunteur en cas d’incapacité de remboursement des mensualités de son crédit. Les compagnies d’assurance vous proposeront le plus souvent de vous prémunir contre les risques de décès, d’invalidité et de perte d’emploi. Mais ces garanties sont-elles réellement indispensables pour souscrire un emprunt ?

L’assurance « décès-invalidité »

Refuser de souscrire une assurance créditAu regard de la loi, l’assurance « décès-invalidité » n’est pas obligatoire. Et pourtant, elle est l’une des garanties de base de la plupart des contrats d’assurance crédit : faire un emprunt sans se prémunir contre ce risque est en quelque sorte mission impossible ! Cette assurance protège non seulement l’établissement prêteur, si l’emprunteur vient à disparaître ou s’il est frappé d’invalidité, mais couvre également sa famille, qui devra assumer les mensualités restantes. Malgré son caractère non obligatoire, il est donc plus que conseillé d’y souscrire pour éviter toute déconvenue auprès de l’organisme de prêt.

Vous n’envisagez pas de souscrire une assurance « décès-invalidité » ? Libre à vous de procéder au nantissement du crédit, en utilisant comme objet de garantie un bien immobilier ou un contrat d’assurance vie. Attention, cette opération quelque peu risquée n’est envisageable que si vous disposez d’un patrimoine important, après discussion avec votre banquier.

L’assurance « chômage »

Alors que l’assurance « décès-invalidité » est dans la plupart des cas nécessaire à l’obtention d’un crédit, l’assurance « chômage », aussi appelée « perte d’emploi », est quant à elle tout à fait facultative. En cas de perte de travail, cette garantie prend le relai de l’emprunteur en couvrant les mensualités du prêt, jusqu’à ce que la situation soit rétablie. Judicieuse en période d’incertitude, l’assurance « chômage » peut néanmoins se révéler coûteuse et soumise à des conditions précises. Elle ne fonctionnera pas en cas de démission, de contrat à durée déterminée (CDD), de période d’essai ou de chômage partiel.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    j’aimerai avoir un document non rempli de contrat d’assurance ou envoyer moi un lien ou je pourrai le trouver.

    Répondre

    Bonjour @stéphane,
    Pourriez-vous préciser votre demande ? De quel document précisément parlez-vous ? Dans tous les cas, c’est à votre assureur que vous devez vous adresser pour toute demande de copie de contrat ou de relevé d’information.

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres