Délégation d’assurance emprunteur : qu’en pensent les courtiers ?

Selon une étude menée par GMV Conseil Marketing de janvier à septembre 2012, auprès de 100 courtiers affiliés à MetLife interrogés par téléphone, l’impact de l’adoption de la loi Lagarde et de la délégation d’assurance emprunteur qu’elle permet n’est que très peu ressenti.

En d’autres termes et dans la suite logique de plusieurs études déjà réalisées sur la possibilité qui est offerte aux souscripteurs d’un crédit immobilier de choisir une assurance de prêt individuelle, distincte de l’offre de contrat collectif proposépar la banque, la sauce ne prend pas.

70% des courtiers constatent que les souscriptions d’assurance-crédit individuelle n’ont pas augmenté

Ainsi, il ressort de cette étude que 70% des courtiers «déclarent que la loi Lagarde ne leur a pas permis d’augmenter le nombre de délégations en assurance emprunteur», nous dit RiskAssur. Vous le concevez, l’adoption de la loi Lagarde en 2010 aurait dû accélérer le nombre de souscriptions d’assurances emprunteur à titre individuel.

En effet, conçue pour permettre aux emprunteurs de faire des économies à travers la mise en concurrence des compagnies d’assurance qu’elle consacre, la délégation d’assurance n’a vraisemblablement pas su s’imposer.

Donc au lieu de multiplier les études pour nous révéler cet état de fait, il conviendrait d’essayer de comprendre pourquoi cette mesure ne prend pas. Le manque d’information, pointé du doigt par le comité consultatif du secteur financier (CCSF) peut être soulevé pour expliquer que les Français n’ont que peu recours à la délégation d’assurance.

Or, le devoir d’informer le client sur cette option revient à la banque ou à l’organisme prêteur. Dès lors, il est temps de prendre en considération le fait que s’il y a blocage au niveau de l’assurance de prêt, ce blocage est imputable aux banques, les clients restant persuadés, et pas complètement à tort, que la souscription du contrat d’assurance groupe de la banque conditionne au plus haut point l’obtention du crédit.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres