Assurance de prêt : une garantie méconnue des jeunes

Les jeunes et l’assurance santé

Dans les établissements bancaires, la souscription à une assurance de prêt conditionne l’accès à un crédit immobilier. La modalité est pourtant mal connue des jeunes primo-accédants : 30 % d’entre eux pensent que cette garantie est facultative selon une étude menée par April et l’IFOP.

Au cours de l’année 2015, près d’1 jeune sur 4 envisage d’acheter un logement principal. La proportion (27 %) est d’autant plus forte chez les 25-35 ans mais concerne tout de même 21 % de la part des 18-35 ans.

Bien qu’enthousiastes, les jeunes sont peu informés sur les modalités relatives au crédit immobilier comme le démontre une étude menée par April : 30 % des primo-accédants considèrent l’assurance de prêt facultative. Or, cette garantie est demandée systématiquement par les banques !

Infographie les jeunes et l'assurance de prêt

70 % des jeunes ignorent le coût d’une assurance de prêt

Autre tendance, les jeunes sous évaluent le coût de l’assurance emprunteur. Sur la base d’un emprunt de 150 000 € sur 20 ans, 21 % estiment le tarif d’une assurance de prêt inférieur à 1 500 €, 49 % le situent entre 1 500 € et 5 000 €, 22 % entre 5 000 € et 10 000 € et pour finir, seuls 9 % pensent que son prix dépasse les 10 000 €. Des approximations éloignées de la réalité quand on sait qu’une garantie de prêt immobilier contractée en banque varie entre 5 520 € et 12 600 €. En fonction de l’âge, de la profession et des habitudes de vie de l’emprunteur, les tarifs peuvent très vite grimper.

L’entrée en vigueur en 2010 de la loi Lagarde a changé la donne. Il est désormais possible de souscrire une assurance de prêt ailleurs qu’auprès de sa banque. Cette liberté de choix connue par 78 % des jeunes reste malgré tout mal comprise : 38 % pensent encore que les banques ont le droit de refuser une assurance provenant d’un autre organisme.

De son côté, LeLynx.fr constate que se tourner vers d’autres établissements que les banques est l’occasion de faire de réelles économies. Pour un prêt aux mêmes conditions que celles décrites plus haut, les tarifs oscillent entre 1 682 € et 4 215 €.

Depuis le 26 juillet 2014, la loi Hamon vient renforcer le libre choix des emprunteurs en allongeant le délai de résiliation des assurances de prêt. Jusque là limité à 15 jours à compter de la conclusion du prêt, ce délai est aujourd’hui étendu à un an. Une mesure qui ouvre un peu plus le marché de l’assurance de prêt au profit des emprunteurs.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres