En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Parasitoses intestinales : symptôme & traitement

  • Économisez grâce au comparatif le plus complet du marché
  • Vos frais vétérinaires remboursés jusqu'à 100 %

Vers ronds, plats, filaires, protozoaires… Tous ces noms ne vous disent rien ? Il s’agit pourtant de parasites digestifs très fréquents chez le chien. Comment savoir si votre animal est infecté ? Quels traitements pour lutter contre les parasitoses intestinales ? Réponses avec LeLynx.fr.

Parasitoses intestinales : qu’est-ce que c’est ?

Les parasitoses ne sont autres que des vers présents dans les intestins. Il existe plusieurs sortes de parasites digestifs chez le chien :

  • Les vers ronds : les ascaris pouvant atteindre 20 cm de long, les ankylostomes, plus petits (5 à 12 mm) mais plus dangereux, et les trichiures (2 à 4 cm), qui se nourrissent de sang ;
  • Les vers plats, transmis par les puces, parmi lesquels on retrouve les dipylidiums (jusqu’à 80 cm) et les ténias (ou « vers solitaires ») qui provoquent une irritation de l’anus ;
  • Les protozoaires, présents dans le tube digestif, que le chien ingère et expulse sous forme de kystes ;
  • Les vers du cœur ou filaires, qui passent dans le sang et se développent dans le ventricule droit du cœur.

Quels sont les symptômes des parasitoses intestinales ?

Si ces parasites sont parfois bien supportés, ils sont souvent à l’origine de troubles gênants. Les signes les plus visibles des parasites digestifs chez le chien sont les suivants :

  • Fatigue ;
  • Position du traîneau : votre chien pose ses fesses au sol et avance à l’aide de ses pattes avant ;
  • Amaigrissement ;
  • Augmentation de l’appétit ;
  • Troubles digestifs : vomissements et/ou diarrhées ;
  • Anémie : les muqueuses de l’animal deviennent pâles ;
  • Irritabilité ;
  • Pelage terne, sec et rêche ;
  • Épilepsie ;
  • Ventre ballonné, conséquence d’une inflammation des intestins ;
  • Prurit anal ;
  • Toux, voix enrouée ; troubles nerveux ;
  • Retard de croissance chez les chiots.

Ces symptômes doivent vous alerter, car les vers représentent un véritable danger pour les chiens et les humains s’ils ne sont pas traités.

Quelles sont les causes de la présence de parasites digestifs chez le chien ?

La contamination chez les chiots peut se faire dans le ventre ou par le lait maternel. Plus âgés, les chiens attrapent des parasites digestifs en ingérant des œufs présents sur un chien ou des selles contaminées, ou par l’intermédiaire de puces et de poux. Enfin, les vers du cœur ou filaires sont transmis par piqûre de moustique.

Mon chien peut-il me contaminer ? Oui, l’Homme peut être contaminé en ingérant des œufs ou des larves : c’est la zoonose. Nous vous recommandons donc de bien vous laver les mains après avoir caressé votre compagnon, et de ne pas laisser votre chien vous lécher le visage.

Quels traitements en cas de parasites digestifs ?

Le meilleur moyen de prévenir et de soigner les parasites digestifs chez le chien reste de vermifuger régulièrement votre animal. Vous venez d’accueillir un chiot à la maison ? Vermifugez-le dès ses deux semaines, puis tous les mois jusqu’à ses six mois. Une fois adulte, un chien mâle doit être traité deux fois par an. Chez la femelle gestante, il faut administrer un vermifuge quinze jours avant et après la mise bas, puis toutes les deux semaines jusqu’à ce qu’elle n’allaite plus ses petits.

Tous ces traitements, et les complications dues aux parasitoses intestinales, représentent un coût important. Afin de ne pas impacter votre budget, le mieux est de souscrire une assurance santé pour chien. LeLynx.fr compare pour vous les meilleures offres du marché et vous aide à trouver la mieux adaptée pour votre compagnon.

Chiots ou chiens adultes, tous nos amis à quatre pattes peuvent être contaminés par les parasitoses intestinales. Heureusement, il existe un excellent moyen de les protéger : les vermifuger !

Cet article vous a-t-il été utile ?