En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Paralysie du chien : ce qu’il faut savoir

  • Économisez grâce au comparatif le plus complet du marché
  • Vos frais vétérinaires remboursés jusqu'à 100 %

Si les symptômes de la paralysie du chien sont bien visibles, les causes, quant à elles, peuvent être nombreuses. LeLynx.fr vous explique comment la repérer, et surtout, comment réagir en cas de troubles locomoteurs.

Qu’est-ce que la paralysie canine ?

En cas de paralysie canine, les axones, situés à l’intérieur de la moelle épinière, sont comprimés ou détruits. Si ce sont ceux liés à l’équilibre, le chien présente des troubles moteurs caractérisés par une démarche chaloupée. Si ce sont les axones qui descendent du cerveau qui sont touchés, il souffre de paralysie. Enfin, en cas d’anesthésie des membres, les axones qui font remonter la sensibilité sont atteints.

Les causes de la paralysie chez le chien

Les raisons expliquant la paralysie chez le chien sont diverses. Parmi les plus fréquentes, on peut citer :

  • La hernie discale, notamment chez les teckels et bouledogues français ;
  • Les traumatismes de la colonne vertébrale, à la suite d’une chute ou d’un accident ;
  • Les abcès des disques intervertébraux : le chien a d’abord du mal à se déplacer. Les membres se paralysent peu à peu ;
  • Les maladies inflammatoires infectieuses (virus, bactérie) détruisant les fibres nerveuses ;
  • La myopathie dystrophique musculaire, particulièrement fréquente chez les labradors et les golden retrievers ;
  • Les tumeurs de la moelle.

Comment réagir si mon chien est atteint de paralysie ?

La démarche de votre chien vous semble étrange ? Se déplacer le fait souffrir ? Ses pattes arrière chassent d’un côté ou de l’autre ? N’attendez pas pour consulter un vétérinaire, afin qu’il évalue le degré d’importance de la compression de la moelle épinière. Il émettra également un diagnostic selon l’âge de l’animal, sa race, ses antécédents médicaux, l’apparition et l’évolution des symptômes.

Visite chez le vétérinaire : prenez des précautions L’important est de maintenir la colonne vertébrale en place. L’idéal est d’installer votre animal sur une longue planche faisant office de brancard. Si vous n’en avez pas, portez-le en passant une main derrière son cou, et votre avant-bras entre ses pattes arrière.

Les différents examens pour comprendre la cause de la paralysie chez le chien

Si votre chien a besoin d’examens complémentaires, le vétérinaire l’anesthésiera pour les réaliser. Selon les symptômes, il pourra avoir recours à : 

  • La ponction lombaire, effectuée entre deux vertèbres lombaires ;
  • La myélographie : le professionnel injecte un produit de contraste autour de la moelle épinière, afin de repérer la ou les lésions ;
  • Le scanner : cette radiographie en 3D permet de voir si la moelle épinière est déformée ou pas ;
  • L’imagerie par résonance magnétique (IRM) : utilisée pour obtenir une vue en deux ou en trois dimensions de la colonne vertébrale, la moelle épinière et du liquide présent dans les disques intervertébraux. 

Si ces examens sont a priori sans conséquences sur l’animal, l’introduction de liquide dans son corps peut être, dans de rares cas, fatale. Surveillez votre toutou les jours suivant ces différentes interventions.

Pensez à l’assurance santé pour maîtriser votre budget

Consultation en urgence chez le vétérinaire, examens d’imagerie médicale, soins… Le traitement de la paralysie chez le chien est, bien souvent, lourd et onéreux. Pour bien soigner votre animal sans pour autant faire des concessions sur votre budget, pensez à l’assurance santé pour animaux. Sur le même principe qu’une mutuelle pour les humains, votre assureur prend en charge les dépenses de santé engagées : frais de prévention (vaccins, vermifuges, etc.), frais de maladie et accident… En comparant sur LeLynx.fr, vous êtes certain de trouver la meilleure assurance santé pour chien du marché. Renseignez les informations demandées, comparez, souscrivez ! C’est aussi simple que cela.

Aux premiers signes de paralysie chez votre chien, il est donc indispensable de consulter un vétérinaire. Lui seul sera capable de déceler l’origine des troubles et de proposer un traitement adapté. Pas d’inquiétudes en matière de budget ! Si vous avez souscrit une assurance santé pour chien, prendre soin de votre animal ne vous coûtera quasiment rien.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?