Vétérinaire comportementaliste : quelle prise en charge ?

Vétérinaire chien

Chien agressif ou malpropre, chat peureux ou hyperactif… Nos compagnons à quatre pattes ne sont pas exempts de troubles du comportement. C’est pourquoi les vétérinaires sont de plus en plus nombreux à proposer des thérapies comportementalistes.

Vétérinaire chien

Vous qui rechignez à l’idée d’envoyer Félix chez le psy, si on vous dit que certaines assurances prennent en charge ces consultations un peu spéciales, vous changez d’avis? Et si vous vous laissiez convaincre par LeLynx.fr, comparateur d’assurances santé animales

Consultations et évaluations comportementales des animaux : à quoi ça sert ?

Interrogé par SantéVet.com, Claude Béata, vétérinaire et président de l’association Zoopsy, évoque les différentes raisons qui poussent les détenteurs de chiens et chats à consulter un spécialiste du comportement:

  • un sentiment de danger face à l’agressivité de son chien ou de son chat,
  • des nuisances au quotidien (malpropreté, destruction…),
  • une hypersensibilité, hyperactivité du chiot ou du chaton,
  • un syndrome de privation (l’animal est trop peureux par exemple),
  • des troubles de la relation sociale (ou sociopathie),
  • une anxiété de l’animal (qui ne supporte pas la séparation par exemple).

Tous ces troubles peuvent être endigués, voire guéris, par des thérapies comportementalistes, composées de séances d’exercices, d’entretiens avec l’entourage et parfois de traitements médicamenteux.

Par ailleurs, le renforcement des contrôles concernant la détention de chiens potentiellement dangereux rend obligatoire la délivrance d’un permis de détention pour les chiens de catégories 1 et 2, c’est-à-dire les chiens d’attaque, de garde ou de défense. Pour obtenir ce permis, le maître est tenu de soumettre son animal à une évaluation comportementale chez un vétérinaire spécialisé.

Remboursements par l’assurance chien chat : tout dépend de qui on consulte et pourquoi

Les assurances santé animales diffèrent beaucoup dans leur prise en charge, mais ont un point commun: elles ne remboursent jamais les soins médicaux délivrés par des professionnels non vétérinaires. Il est donc primordial de se tourner vers un vétérinaire diplômé, spécialiste des troubles du comportement.

Certaines assurances proposent un remboursement des consultations et traitements comportementalistes si les troubles en question sont liés à ou à l’origine d’une pathologie physique de l’animal. Là encore, le vétérinaire est particulièrement indiqué puisqu’il propose une prise en charge globale, à la fois physique et psychologique.

Un forfait prévention peut également être proposé par l’assureur pour prendre en charge la consultation d’évaluation comportementale d’un chien dangereux ou d’un chat ayant eu un comportement agressif.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres