Qu’est-ce qu’un NAC ?

NAC

Peut-être avez-vous déjà croisé l’acronyme NAC, signifiant Nouveaux Animaux de Compagnie. Surpris par cette appellation un brin obscure, vous vous demandez de quoi il s’agit précisément? LeLynx.fr répond à toutes vos questions.

nac

Que sont les NAC?

Quand on parle d’animaux de compagnie, on pense le plus souvent aux chiens ou aux chats, extrêmement répandus en France. Cependant, certaines personnes ont des goûts plus exotiques en matière d’animaux et n’hésitent pas à rechercher des espèces surprenantes et méconnues. Ainsi, au lieu des sempiternels chiens et chats, certains préféreront la simplicité d’un rongeur, l’espièglerie d’un singe ou opteront pour une araignée massive, un serpent placide… Tous ces animaux non conventionnels sont ce que l’on appelle des NAC.

Notez bien que si ces animaux vous intéressent, on n’adopte pas un NAC comme on adopte un chaton: la réglementation en vigueur peut vous imposer des restrictions. Pour certains animaux, par exemple, une autorisation est nécessaire. C’est l’Arrêté du 10 août 2004 qui réglemente l’élevage d’agrément d’animaux d’espèces non domestiques. Ainsi, si vous souhaitez adopter un capucin, il vous faudra obtenir une autorisation préfectorale. Quant à certains animaux, ils sont tout simplement interdits. Il faut donc prendre bien soin de vous renseigner avant toute chose.

Cela dit, si l’on souhaite adopter un NAC, ce n’est pas le seul problème auquel il faut penser.

Les risques liés aux NAC

Car il faut savoir que posséder un animal peu conventionnel entraîne logiquement des problèmes qui n’existent pas avec les chiens et les chats. Premier souci, d’origine éthique: tous ces animaux ne naissent pas dans des élevages, mais sont souvent capturés directement dans la nature, ce qui soulève d’une part la question du braconnage, qui met en danger certaines espèces et d’autre part met sérieusement en doute l’honnêteté des vendeurs. L’importation illégale est malheureusement un phénomène très courant, en ce qui concerne les NAC.

De même, ces animaux que l’on connait peu sont difficiles à élever. Si l’on adopte un labrador, on sait quelle taille il fera adulte, il est très facile de lui trouver à manger et n’importe quel vétérinaire saura lui prodiguer les soins dont il aura besoin. Mais quid d’une mygale ou d’un serpent? D’un singe? Cette problématique s’aggrave quand on a le malheur de tomber sur un vendeur malhonnête qui se garde bien de souligner les difficultés et les coûts de l’élevage des animaux qu’il vend. Malheureusement, les animaux en font souvent les frais, puisque leurs propriétaires dépassés finissent parfois par les abandonner, faute de savoir comment s’en occuper.

Enfin est-il nécessaire de préciser les dangers pour la santé et l’environnement? Ces animaux venus de loin peuvent être porteurs de maladies transmissibles à l’homme (des zoonoses), notamment les singes, puisque très proches de l’homme. De même, certains animaux sont dangereux par nature, comme les serpents venimeux. Enfin, n’oublions pas les risques que l’on prend à importer des animaux dans un écosystème auquel ils n’appartiennent pas. Certaines espèces peuvent devenir invasives si elles sont relâchées dans la nature et mettent en péril l’écosystème.

Si l’adoption de l’un de ces animaux vous tente, réfléchissez bien à ce que vous faites. Avant de prendre une décision que vous regretteriez, renseignez-vous bien.

Assurer son NAC

Pour ce qui est de l’assurance des NAC, c’est possible, mais plus ou moins difficile en fonction de l’espèce. Plusieurs contrats d’assurance proposent d’assurer votre NAC, mais en revanche, toutes les espèces ne sont pas couvertes. Vous n’aurez guère de difficultés à assurer un lapin ou un oiseau en vous tournant vers les assureurs spécialisés dans les animaux de compagnie. En revanche, pour un serpent ou une araignée, cette démarche est déjà plus tendue et nécessitera des recherches plus poussées.

Notez cependant qu’une assurance NAC ne coûte en général pas très cher (environ une dizaine d’euros par mois pour assurer un lapin). Si vous craignez pour la santé de votre compagnon, n’hésitez pas à souscrire une assurance pour être remboursé sur ses frais de santé.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres