Assurance chiens chats : peut-on librement choisir un vétérinaire ?

Quand la santé de notre animal de compagnie vacille, c’est toujours réconfortant de savoir que l’on peut compter sur un vétérinaire de confiance, à qui l’on peut confier Milou ou Prosper les yeux fermés. Mais doit-on, comme pour les médecins, déclarer un vétérinaire traitant à l’assurance? Est-on en droit d’en consulter plusieurs?

Malinx LeLynx, comparateur d’assurances chiens chats et patient de vétérinaire à l’occasion, vous éclaire sur vos droits et vous délivre quelques conseils au passage.

clinique-veterinaire

Source image : je-contacte-un-veterinaire.fr

1/ La liberté de choix est inscrite dans le code de déontologie vétérinaire

La déontologie n’étant pas l’apanage des médecins, les vétérinaires ont eux-aussi leur code. Et s’ils ne prêtent pas le serment d’Hippocrate, ils prêtent leur propre serment, celui de Bourgelat, par lequel ils promettent et jurent «devant le Conseil de l’Ordre des Vétérinaires de conformer [leur] conduite professionnelle aux règles prescrites par le code de déontologie».

Or ce code de déontologie prévoit que le praticien «doit respecter le droit que possède tout propriétaire ou détenteur d’animaux de choisir librement son vétérinaire» (article R242-48 du code rural et de la pêche maritime). L’article ajoute que le vétérinaire doit informer le maître des possibilités qui lui sont offertes de faire suivre son animal par un confrère.

Choisir librement mais choisir le bon!

Dans ces conditions, libre à chacun d’aller consulter qui il veut, sans que l’assurance n’ait quoi que ce soit à redire. Certes, mais tant qu’à faire, autant choisir un vétérinaire «traitant» qui connaitra votre animal et pourra le suivre sur la durée.

Pour vous aider à faire votre choix, voici quelques pistes de critères à respecter (ou pas):

  • la proximité géographique: pouvoir amener Milou au se faire soigner au plus vite est une chance, veillez tout de même à vérifier que votre vétérinaire assure un service d’accueil 24/24h ou de garde et qu’il ne vous renvoie pas à 50 km en cas d’urgence;
  • la réputation: rien de mieux que le bouche-à-oreille pour trouver la perle;
  • les horaires de consultation: si vous travaillez à plein temps, veillez à ce que votre vétérinaire consulte en dehors des horaires de bureau;
  • la qualité de l’accueil et du relationnel: c’est un critère très subjectif, mais il est essentiel que le courant passe bien entre Brutus, son vétérinaire… et vous;
  • les tarifs: ils sont très variables d’un praticien à l’autre, c’est pourquoi il est important de vérifier auprès de votre assurance quels sont les frais vétérinaire couverts et dans quelles limites, avant de vous tourner vers un vétérinaire qui ne précipitera pas votre ruine.
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres