Nos animaux de compagnie dotés d’intelligence


Ce samedi 26 février marque l’ouverture du Salon de l’Agriculture. Jusqu’au 6 mars, la plus grande ferme de France ouvre ses portes aux visiteurs. Vaches, chevaux, chèvres… Ce ne sont pas les seules stars de ce salon. Les animaux de compagnie, tels que les chiens et les chats, sont aussi présents. Ce rendez-vous est l’occasion de se pencher sur l’intelligence de nos animaux préférés pour laquelle certaines d’idées préconçues persistent.

chien et chat retour de vacances

Les animaux ne sont plus considérés comme des êtres dénués de cervelle. De nombreux travaux scientifiques soulignent l’existence d’une intelligence animale. Dans les années 1960, les observations de la primatologue Jane Goodall avaient complètement remis en question notre vision commune des animaux et de leurs capacités cognitives, en particulier celles des chimpanzés.

Aujourd’hui, l’intelligence des chiens est clairement reconnue de par leurs actions et leur intégration dans certains programmes médicaux, à savoir l’accompagnement de personnes malvoyantes ou d’enfants autistes. Leurs capacités sont telles que certains chiens font partie de programmes de dépistage de cellules mammaires cancéreuses.

Que nous dit la science sur l’intelligence animale ?

Qui n’a jamais vu une vidéo démontrant l’exploit de l’un de nos compagnons à quatre pattes tel qu’un chat réussissant à ouvrir une porte ou bien un chien attendant caché derrière un mur pour faire peur à son maître ?

Des milliers de vidéos circulent sur le net et dévoilent des animaux capables de réaliser des gestes et d’adopter un comportement parfois proche de ceux des humains. Cependant, plusieurs scientifiques interpellent sur le fait que les travaux sur l’intelligence animale ayant comme référence l’intelligence humaine sont finalement biaisés.

chien-guide

En effet, les travaux récents démontrent qu’il n’existe pas une intelligence animale, mais plusieurs. À l’occasion de la journée mondiale des intelligences animales, qui s’est déroulée le 5 février dernier, Sabrina Krief, professeur au Muséum national d’histoire naturelle, expliquait : « Ce n’est pas forcément notre intelligence qui est la plus performante. Par exemple, les oiseaux migrateurs ont des capacités bien plus importantes que se repérer dans l’espace ».

Chaque animal possède une intelligence avec un certain degré de variabilité. Pour Emmanuelle Pouydebat, directrice de recherche au CNRS et spécialiste de l’évolution des comportements animaux, « il y a une telle diversité dans ces capacités que […] cela n’a pas de sens de comparer ou de hiérarchiser ».

Les animaux auraient donc une intelligence spécifique et différente de la nôtre. Qu’en est-il de ceux qui nous côtoient quotidiennement ?

Les chiens sont-ils intelligents ?

La majorité des chiens sont perçus par la société comme des êtres intelligents. Les scientifiques Juliane Kaminski, Julia Fischer et Josep Call ont été les premiers à publier des recherches sur des chiens surdoués, notamment sur un chien nommé Rico. Un test a été mis en place pour démontrer que Rico, un chien de race Border Collie, avait la capacité de comprendre 200 mots et de les mémoriser pendant plusieurs semaines.

Si tous les chiens ne sont pas aussi doués que Rico, ils présentent tous une intelligence qui leur est propre. Emmanuelle Pouydebat indique que pour mesurer les intelligences des animaux « il existe des choses très cognitives et parfois chiffrées (degré de mémorisation, d’apprentissage, de compréhension, d’anticipation…), mais aussi des choses plus écologiques en lien avec l’adaptation » comme la capacité à s’adapter un nouveau milieu. C’est pour cette raison que des chiens sont capables de faire certaines actions alors que d’autres non.

femme proprietaire chien

Dans un livre intitulé L’intelligence des chiens, publié en 1994, le chercheur Stanley Coren avait déterminé trois types d’intelligence chez le chien :

  • L’intelligence innée : elle est propre à chaque race ;
  • L’intelligence d’adaptation : le chien s’adapte en fonction de son environnement afin de résoudre des problèmes ;
  • L’intelligence de travail : cela désigne la capacité d’apprentissage et d’obéissance aux humains.

Certains chiens auraient donc une intelligence différente selon leur génétique.

Existe-t-il des races de chiens plus intelligentes que d’autres ?

Dans une étude de 2019, des chercheurs de plusieurs universités ont suggéré que les grands chiens seraient plus intelligents que les petits. Les chiens de petite taille ont plus de mal à retenir la localisation d’une friandise cachée sous un gobelet ou à résister à l’envie de manger de la nourriture interdite.

Pour certains spécialistes, 51 % de l’intelligence canine serait liée à la génétique. Cela explique ainsi pourquoi une race est privilégié pour une action particulière plutôt qu’une autre. Par exemple, le labrador est privilégié pour accompagner au quotidien les malvoyants tandis que les bergers allemands sont majoritaires parmi les brigades canines.

Les chiens dotés d’une certaine intelligence sont les suivants :

Parmi les chiens qui possèdent de bonnes capacités d’apprentissage, on distingue :

Quant aux toutous de race croisés, qualifiés de bâtards, ils ne seraient pas moins intelligents que les pures races. Aucune étude n’a démontré que ce type de chiens étaient moins capables que les autres. Certains chercheurs estiment même qu’ils possèdent des capacités plus développées que des chiens de race.

Les chats sont-ils moins intelligents que les chiens ?

Dans une étude de la Vanderbilt University, publiée en 2017, des scientifiques avaient conclu que les chiens sont plus intelligents sur les chats. Pour cela, ils s’étaient fondés sur le nombre de neurones que contient le cortex cérébral de nos animaux de compagnie. Ils en ont dénombré 500 millions pour le chien et 250 pour le chat. Le nombre de neurones avait été établi comme le reflet de l’intelligence d’un individu.

Mais alors, les chats seraient-ils moins intelligents que les chiens ?

Finalement, rien ne l’affirme. La domestication du chat a provoqué la disparition de certaines cellules de leur cerveau, mais sans pour autant réduire leurs capacités. À l’inverse, cette domestication leur a permis de développer une intelligence très significative en matière de raisonnement, de mémorisation et d’observation.

Les chats ont également la capacité d’élaborer des cartes mentales en se basant sur les sons. C’est ce que ressort d’une étude publiée en 2021 dans la revue PLOS et conduite par le doctorant Saho Takagi de l’université de Tokyo. Les différents tests ont révélé que les chats peuvent localiser une présence humaine à partir du son même lorsqu’elle se situe dans une autre pièce et pas seulement. Quel que soit l’endroit où son maitre se situe, le chat sait immédiatement dans quelle pièce il se trouve simplement grâce au son.

« Ils cartographient son emplacement à partir de sa voix, ce qui atteste d’une cognition socio-spatiale […] Il s’avère qu’ils se représentent mentalement la présence invisible de leur compagnon humain », explique le doctorant.

Cette capacité bat également en brèche une idée largement répandue selon laquelle les chats seraient plus indifférents que les chiens !

En résumé, nos animaux de compagnie préférés ne sont pas plus bêtes que d’autres ! Ils ont chacun une intelligence qui leur est propre.