5 choses à savoir sur les chiens-guides d’aveugles


Le 28 avril est la journée internationale des chiens-guides. Ces animaux permettent de faciliter le quotidien de leurs propriétaires malvoyants ou non-voyants. Voici 5 éléments à connaître sur ces adorables compagnons à 4 pattes.

Il existe une fédération nationale des chiens-guides

Reconnue d’utilité publique depuis 1981, la Fédération française des associations chiens-guides d’aveugles (FFAC) joue un rôle prépondérant puisqu’elle intervient à différents niveaux sur la question. Elle délivre ces chiens-guides gratuitement auprès des individus qui en lui en font la demande.

Ses principales missions :

  • Promouvoir le chien-guide auprès des potentiels utilisateurs et du grand public ;
  • Assurer le fonctionnement et le développement des écoles de chiens-guides ;
  • Assurer la formation des éducateurs ;
  • Sélectionner et élever les chiots.

Un véritable compagnon de vie

Lors de sa formation, un chien-guide va apprendre un vrai travail à part entière : faciliter la vie quotidienne de son propriétaire malvoyant ou non-voyant. Les éducateurs spécialisés vont donc axer son apprentissage sur les principes d’obéissance, de direction mais aussi de mémorisation de parcours et de prises d’initiatives.

Un travail de longue haleine

Pour devenir un chien-guide émérite, les chiots sont tout d’abord placés dans des familles d’accueil bénévoles pour parfaire leur éducation de base pendant au moins un an. Cette période est suivie par des éducateurs spécialisés qui prendront ensuite le relai au sein des écoles. Une fois qu’il sera formé (vers 2 ans), il sera alors remis à son nouveau propriétaire. Le binôme effectue ensuite un stage de 2 semaines afin de se familiariser l’un à l’autre et de vérifier leur compatibilité.

Si vous êtes curieux, sachez que la plateforme de streaming Netflix a réalisé un documentaire, « Pick of the Litter » (ou Sélection de la portée en français), suivant 5 chiots labradors, de leur naissance à la fin de leur formation de chien-guide. Mignonneries assurées !

Plusieurs critères physiques et mentaux

Tous les chiens ne sont pas destinés à devenir guides. En effet, au niveau de son physique, l’animal de compagnie doit avoir une hauteur au garrot entre 55 et 65 centimètres avec un poil facile d’entretien. Au niveau de son caractère, il est nécessaire qu’il reste réceptif, courageux avec une bonne mémoire et une bonne concentration. Enfin, il doit inspirer confiance et sympathie pour faciliter les échanges entre son maître et les autres individus.

Certaines races de chiens remplissent davantage ces critères comme les labradors, les bergers allemands ou encore les goldens retrievers.

Des laissez-passer protégés par la loi

Être accompagné d’un chien-guide permet quelques passe-droits face aux restrictions liées aux animaux lors de voyages. En effet, il est le seul chien autorisé dans les transports en commun, qu’il peut d’ailleurs prendre gratuitement. Il est d’ailleurs bien souvent autorisé dans la plupart des établissements, même si certains refusent sa présence… Ce qui constitue une infraction puisque ce refus est interdit et puni par la loi.

Cet article vous a-t-il été utile ?