Journée mondiale des animaux : top 6 des infos/intox sur l’assurance de votre animal de compagnie


À l’occasion de la journée mondiale des animaux de ce lundi 4 octobre, LeLynx.fr vous propose de déconstruire certaines idées reçues au sujet de l’assurance de nos boules de poils préférées ! Obligations, garanties, âge limite pour assurer notre animal de compagnie… L’assurance de votre chien ou de votre chat n’aura plus de secrets pour vous !

Prêt à tester vos connaissances sur le thème de l’assurance de votre animal de compagnie ? Si certaines informations sont connues de nombreux propriétaires, d’autres le sont bien moins !

1 – Il est impératif d’assurer son animal de compagnie 

  • INTOX

Non, il n’est pas obligatoire de souscrire un contrat d’assurance pour chien ou chat spécifique pour un animal de compagnie. C’est en revanche vivement recommandé, les risques que votre animal cause des dégradations et autres dommages existant bel et bien. 

À noter que les chiens de 1re et 2e catégorie doivent impérativement faire l’objet d’une assurance garantissant votre responsabilité civile.

2 – Il est possible d’assurer n’importe quel animal de compagnie 

  • INFO

Assurer n'importe quel animal compagnie possible

Si la majorité des assurances pour animaux concerne les chiens et les chats, elles ne sont pas les seules ! Il est tout à fait possible de souscrire un contrat d’assurance pour animaux en faveur de son animal de compagnie. Et cela, même s’il est « original ». La seule condition pour qu’un animal soit assuré est qu’il doit être « domestique ». Ainsi, les nouveaux animaux de compagnie (NAC) tels que les lapins, perroquets, furets, et cochons d’Inde peuvent être assurés sans problème !

3 – Je ne peux assurer mon chien que jusqu’à l’âge de 3 ans 

  • INTOX

Il est communément admis que la majorité des formules et autres garanties coûtent plus cher lorsque vous assurez un animal plus âgé. Pour autant, il est possible d’assurer un animal qui a 7 ans voire 10 ans. Attention toutefois : les assureurs acceptant des animaux plus âgés ne sont pas légion.

En effet, avec l’âge, les problèmes de santé de certains animaux de compagnie comme le chien se multiplient. Douleurs articulaires, problèmes rénaux et cardiaques pour les chiens et baisse d’acuité visuelle pour les chats (les poussant à des situations à risque) sont les principaux maux de nos boules de poils qui prennent de l’âge. N’hésitez donc pas à établir un devis pour en savoir plus sur les tarifs d’assurance pour votre animal et la payer moins cher.

Astuce Malynx !

Envie de trouver une assurance proposant les garanties que vous recherchez ? Passez par le LeLynx.fr ! Le comparateur en ligne est gratuit et vous propose des dizaines de contrats en quelques minutes seulement !

Prenez en compte la race du chien, laquelle aura aussi une influence sur les prix que vous aurez à payer chaque année. Certains chiens comme les teckels peuvent vivre jusqu’à 15 ans alors que d’autres comme le dogue allemand n’ont « que » 8 ans d’espérance de vie en moyenne.

4 – Je suis responsable en cas de dommage et/ou blessures causés par un animal de compagnie

Responsable dommage blessures cause animal compagnie

  • INFO

La loi est d’ailleurs claire à ce sujet : 

Le propriétaire d’un animal, ou celui qui s’en sert, pendant qu’il est à son usage, est responsable du dommage que l’animal a causé, soit que l’animal fût sous sa garde, soit qu’il fût égaré ou échappé. 

Si l’on s’en tient donc à l’article 1385 du Code civil, le propriétaire d’un animal de compagnie est responsable de celui-ci, quelle que soit la situation qu’il rencontre. 

Votre assurance habitation comprend la responsabilité civile. Elle couvre les dommages matériels ou corporels que votre animal a infligés à des tiers, même chez vous. Attention toutefois, la responsabilité civile s’applique aux animaux de la même manière qu’aux individus.

L’assurance couvrira les victimes des dommages mais pas l’animal de compagnie qui en est responsable. S’il se blesse ou s’il blesse les membres du foyer, vous ne pourrez prétendre à une indemnisation. Il vous faudra d’abord souscrire une assurance de type « accidents de la vie » pour y avoir droit.

5 – Nous ne serions qu’environ 5 % des propriétaires à avoir assuré notre chien ou notre chat

  • INFO

Cela peut paraître peu, mais seule une poignée de Français déclarent avoir souscrit un contrat d’assurance santé animale. Cela s’explique principalement par le fait que le marché de l’assurance santé animale est encore tout récent, puisqu’il date des années 1990. Il s’agit donc d’un marché de niche toutefois voué à fortement se développer dans les prochaines années.

Il faut dire que les frais peuvent peser lourd pour de nombreuses bourses : un simple vaccin peut coûter entre 50 et 100 euros ! Si la tendance devrait s’inverser dans les prochaines années, la France est, pour l’heure, loin derrière certains pays comme le Royaume-Uni où presque 30 % des chiens et des chats sont assurés. En Suède, ce taux passe à 70 %

6 – Je dois déclarer à mon propriétaire que je possède un animal de compagnie

  • INTOX

Vous n’êtes pas tenu d’indiquer à votre (potentiel) propriétaire que vous possédez un animal de compagnie. Néanmoins, mieux vaut mettre les choses au clair avec lui et, surtout, veiller à ce que votre animal ne commette aucune dégradation, d’autant plus que celle-ci pourra être consignée dans l’état des lieux de sortie.

Bonus – J’ai entendu dire qu’un propriétaire peut refuser la présence de mon animal de compagnie dans son logement

  • INTOX, mais…

En vertu de la Loi n°99-5 du 6 janvier 1999, un propriétaire ne peut refuser l’entrée dans les lieux d’un animal de compagnie appartenant à son locataire : 

Est réputée non écrite toute stipulation tendant à interdire la détention d’un animal dans un local d’habitation dans la mesure où elle concerne un animal familier.

Toutefois, le locataire et propriétaire de l’animal se doit de s’assurer de deux choses : 

  • L’animal en question ne doit pas causer de dégâts dans l’immeuble (et bien évidemment dans l’habitation en question) ;
  • Le chien, chat, ou tout autre animal ne doit pas nuire à la tranquillité du voisinage.

Cette détention est toutefois subordonnée au fait que ledit animal ne cause aucun dégât à l’immeuble ni aucun trouble de jouissance aux occupants de celui-ci.

Autrement dit, un locataire doit être accepté avec son animal, à condition que celui-ci soit « sous contrôle ».

Cette règle ne s’applique qu’aux animaux de compagnie, considérés comme « familiers ». Les chiens de 1re et 2e catégorie, également appelés chiens d’attaque comme les « pit-bulls » (de type American Staffordshire terrier) ou les « boerbulls » (de type Mastiff) ne pourront pas en revanche être acceptés. Le propriétaire peut très bien interdire la détention d’un chien dangereux à l’aune d’une clause qu’il pourrait insérer dans le contrat de location.

Quelle assurance pour un chien dangereux ?
Lire l'article

Vous pouvez de ce fait tout à fait emménager avec votre animal de compagnie (et souscrire une assurance qui protègera à la fois votre habitation et votre animal) tant que les conditions précédemment évoquées sont respectées ! 

Cet article vous a-t-il été utile ?