La vente de chiens et chats en animalerie sera bientôt interdite

L’Assemblée nationale a voté un amendement pour mettre fin à la vente de chiens et de chats en animalerie. La vente en ligne des animaux sera également davantage encadrée.

chien animalerie

Un pas de plus en faveur de la protection des animaux. Mercredi 27 janvier, l’Assemblée nationale a voté l’interdiction de vente des chiens et des chats dans les animaleries. La mesure entrera en vigueur en 2024. En revanche, elle ne concernera pas les petits mammifères de compagnie comme les lapins ou les hamsters.

L’interdiction de vente de chiens et chats en animalerie est motivée par le « sevrage trop précoce des chiots et des chats » vendus dans ces lieux et par « une mauvaise socialisation de ces animaux », qui favorise ensuite les abandons. Le projet vise notamment à freiner les achats compulsifs, trop fréquents dans ce type de commerces.

Encadrer la vente en ligne                             

Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie s’est toutefois prononcé contre cet amendement, en soulignant le travail effectué par les salariés des jardineries et animaleries. Il faut « sérier les combats », a-t-il déclaré, et plutôt s’attaquer aux ventes « aux pieds du camion ». Dans ce contexte, le ministre a soutenu un autre amendement qui permettra de limiter la vente en ligne aux professionnels et aux refuges.

Le but : mieux lutter contre les trafics. Pour y parvenir, le gouvernement a convenu d’une charte d’encadrement de la vente avec la plateforme leboncoin, rapporte Le Parisien. Les annonces concernant les chiens et les chats devront préciser le numéro d’identification de l’animal, sa race, son âge, ses vaccins. L’examen de proposition de loi devrait se poursuivre ces jours-ci.