En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Chiens et chats : ils sauvent les veufs de la dépression !

Une étude américaine affirme que les animaux de compagnie aident les personnes âgées à surmonter la solitude et la dépression après la perte du conjoint.

Complicité homme chien

La Florida State University a publié récemment une étude dans la revue The Gerontologist, sur le pouvoir incroyable des chiens et chats sur les personnes âgées endeuillées. Il semblerait en effet que les animaux domestiques arriveraient à réduire considérablement les signes de dépression ou les sentiments de solitude chez ces personnes.

L’étude, qui se base sur un large panel de plus de 20 000 Américains, décèle chez tous les veufs et veuves de plus de 50 ans d’importants symptômes dépressifs. Cependant, une différence notable a été observée entre ceux qui possédaient et ceux qui ne possédaient pas d’animal de compagnie. Les animaux permettraient de s’affranchir de l’isolement et aideraient à garder le moral.

« Cet animal a besoin de moi »

Dawn Carr, la chercheuse ayant mené l’étude, explique ces résultats : « Il est normal de vivre un épisode dépressif après une perte (…) La solitude permanente, en revanche, est associée à des taux de mortalité plus élevés et une invalidité qui s’installe plus rapidement, ce qui est néfaste pour la santé. » Et les animaux aident à surpasser cette solitude.

Serait-ce donc une bonne idée pour les personnes vieillissantes de prendre un animal chez elles ? Pour Dawn Carr, cela va sans dire : « Un animal domestique peut aider à compenser certains sentiments. Cela fait sens de se dire : au moins cet animal a besoin de moi. Je peux en prendre soin, je peux l’aimer, et il m’apprécie ».