En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Comment réagir face à la perte de poids de mon chien ?

  • Économisez grâce au comparatif le plus complet du marché
  • Vos frais vétérinaires remboursés jusqu'à 100 %

La perte de poids est la conséquence directe d’un déséquilibre entre les besoins alimentaires de votre chien et sa dépense énergétique. Votre chien va perdre du poids si son alimentation n’est pas suffisante par rapport à sa dépense énergétique.

Quelles sont les causes de la perte de poids chez le chien ?

Causes principales de la perte de poids

La perte de poids n’est pas forcément un phénomène préoccupant. Plusieurs causes bénignes peuvent être à l’origine de cette perte :

  • Une augmentation de son activité physique sans rééquilibrage de son alimentation ;

Dans ce cas, parlez-en à votre vétérinaire qui saura vous indiquer la ration journalière à donner à votre chien.

Si vous constatez que votre chien boude ses croquettes ou ne les termine pas, il est fort probable que cela entraîne à terme une perte de poids.

Si le quotidien de votre animal a changé ces derniers jours (accueil d’un nouvel animal, déménagement…), il est possible que cela influe sur son appétit et entraîne une perte de poids. Mais, dans ce cas, celle-ci est mineure et momentanée, l’appétit doit revenir rapidement.

Autres causes : les troubles de santé

La perte de poids peut aussi être le signe d’un trouble de santé :

  • Des troubles digestifs sur plusieurs jours liés à une bactérie ou un virus : diarrhée, vomissement.
  • Un état dépressif.
  • Le signe d’une maladie infectieuse, inflammatoire ou d’un cancer.

Ce diagnostic ne peut être posé que par un vétérinaire.

Comment réagir dans un premier temps ?

Intoxication animale

Face à une perte de poids subite, vérifiez tout d’abord que sa ration journalière est bien adaptée et n’a pas évolué en fonction de son âge et de sa dépense énergétique.

Si vous constatez une perte d’appétit chez votre chien et qu’il boude ses croquettes, faites en sorte qu’elles soient plus appétentes et changez son alimentation le cas échéant, après avoir demandé conseil à votre vétérinaire. Si cela ne change rien et que votre animal continue à perdre du poids de manière préoccupante, l’origine de cette perte doit être recherchée.

Quand faut-il consulter un vétérinaire ?

En tout état de cause, pour les chiens de taille moyenne à grande, si vous observez une variation du poids de votre animal de 10%, une consultation chez le vétérinaire s’impose. Pour les chiens de petite taille, une perte de poids de 10% ne représente parfois que quelques centaines de grammes. En cas de doute, si votre animal montre des signes d’apathie, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire.

Le vétérinaire procédera aux examens et analyses nécessaires pour identifier les causes de cette perte de poids subite.

Surveillez la courbe de poids de votre chien. S’il ne pèse que quelques kilos, il vous est possible de le peser chez vous régulièrement, ce qui vous permet d’établir une courbe de poids. Pour les chiens de plus grande taille, cela n’est pas toujours possible et seul le vétérinaire peut contrôler le poids de votre animal. Veillez à consulter régulièrement pour identifier toute perte de poids préoccupante.

Pourquoi souscrire une assurance santé pour votre chien ?

Pour vous permettre de mettre en place un suivi régulier de l’état de santé de votre chien, la souscription d’une assurance santé peut s’avérer d’une grande utilité. La plupart des assurances disposent de forfait de prévention pour la prise en charge des vaccins annuels et vous remboursent tout ou partie des frais de vétérinaire. Si une prise en charge médicale plus importante est nécessaire, l’assurance réduit considérablement votre reste à charge et vous permet de soigner votre animal en toute sérénité.

La perte de poids résulte souvent de la perte d’appétit de votre animal. C’est le premier signe qui doit vous interpeller et qui doit vous conduire, le cas échéant, à consulter un vétérinaire pour en déterminer la cause.
Cet article vous a-t-il été utile ?