En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Comment protéger son chien en voiture


L’été se profile à l’horizon et vous prévoyez de partir en vacances avec toute votre famille, sans oublier votre fidèle animal de compagnie. Sachez que voyager avec un chien – ou même réaliser de petites distances – nécessite de prendre des précautions pour sa sécurité. Avant de prendre la route, n’oubliez pas d’assurer votre boule de poils.

Multiplié par 20 lors d’un choc ou d’un freinage brutal à 50 km/h, le poids d’un chien de 10 kg peut atteindre 200 kg. Projeté contre un pare-prise ou contre un siège avant, votre chien pourrait subir un choc capable de le blesser, de lui ôter la vie ou de le changer en un projectile vivant capable de tuer en l’espace de quelques millisecondes un conducteur ou un passager avant.

Comment protéger votre chien

Attention, n’attachez pas le collier de votre chien à la ceinture de la banquette arrière. Un impact ou un freinage brutal pourrait lui briser le cou. Pour sa sécurité et celle de tous les passagers, il est conseillé d’attacher son chien sur les sièges arrière de la voiture et de poser un filet de protection.

Toutefois, si vous avez un break ou une berline, les précautions à prendre ne sont pas les mêmes. Dans un break, vous pouvez installer votre chien dans le coffre, derrière un filet ou une grille de protection. Si vous avez une berline, achetez un harnais qui permet de sangler votre animal de compagnie sur la banquette arrière.

Si vous ne voulez pas investir dans de nouveaux équipements, vous pouvez le confier à un passager arrière qui le tiendra en laisse le temps du trajet. La cage de transport reste aussi un moyen sécuritaire, à condition qu’elle soit posée sur le plancher ou attachée sur la banquette arrière avec une ceinture, sinon les risques de projection seraient identiques, voire pires que ceux liés à un chien non attaché.

Que dit la loi ?

Protéger son chien en voitureBien souvent, les conducteurs laissent vaquer leur chien dans l’habitacle ou même le laissent s’asseoir sur leurs genoux pendant qu’ils conduisent. Si le Code de la route n’interdit en rien cette pratique de façon explicite, il est communément admis que les chiens doivent être attachés et non se promener en toute liberté dans la voiture. En effet, l’article R412-6 souligne que les automobilistes doivent rester maîtres de leur véhicule : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers […]. » En effet, un animal aux réactions imprévisibles peut entraver la conduite en sautant sur le conducteur ou en se glissant entre ses jambes. Dans ce cas, un agent des forces de l’ordre pourrait vous verbaliser si votre chien n’est pas attaché.

Caniche, berger allemand ou labrador, qu’importe sa taille ou son poids, votre chien pourrait se blesser ou vous blesser en voiture. À la veille des vacances, n’oubliez pas de prendre des mesures adéquates pour son bien-être et sa sécurité.