Pourquoi ces médicaments humains peuvent tuer nos animaux

medicaments humains dangereux pour animaux

Paracétamol, ibuprofène, aspirine… les substances avec lesquelles nous nous soignons quotidiennement sont souvent néfastes pour la santé des chiens et des chats. Certaines molécules peuvent même s’avérer mortelles en cas de surdose.

Ces médicaments humains dangereux pour les animaux

Curieuse de nature, votre petite boule de poils fouine sur votre table de nuit à la recherche d’un objet avec lequel jouer, et là c’est le drame. Félix avale quelques comprimés d’une tablette de somnifères déposée là par mégarde. Heureusement, vous avez été prévoyant en contractant une assurance chien chat mais votre animal de compagnie risque tout de même l’intoxication.

Le métabolisme des chiens et chats étant bien différent du nôtre, il est impératif de réagir rapidement en cas d’absorption de médicaments destinés à l’homme. En effet, les substances stars de nos armoires à pharmacie sont également les plus dangereuses pour nos compagnons à quatre pattes et peuvent causer d’importantes lésions du foie et des reins. Accident ou automédication imprudente, ne laissez pas vos animaux s’en approcher !

Utile pour nous, dangereux pour eux

Si nous sommes tous des mammifères, les médicaments n’ont pas les mêmes effets sur un homme, sur un chien ou un chat. La faute à des molécules assimilées différemment selon la corpulence et les capacités physiques.

En tête des médicaments les plus dangereux : les anti-inflammatoires, types Doliprane ou Dafalgan. Alors que le foie de l’homme sécrète une enzyme permettant la dégradation progressive du paracétamol, les chats et chiens en sont incapables. Le médicament peut alors détruire le foie de l’animal et endommager la circulation de l’oxygène dans le corps, pouvant entraîner la mort. Tout aussi néfaste, l’ibuprofène présent dans l’aspirine provoque des ulcères gastriques et des insuffisances rénales.

Egalement très utilisés, les somnifères et médicaments contre l’anxiété peuvent perturber le comportement de votre compagnon : somnolence, agitation, tremblement… Imaginez l’effet que peut avoir sur un chat cette petite pilule qui vous permet de plonger dans un profond sommeil.

Les bons réflexes à adopter

Mieux vaut prévenir que guérir ! Prenez toutes les précautions pour que votre animal ne puisse accéder à votre armoire à pharmacie et ne laissez pas traîner vos boîtes de comprimés sur les tables de la maison. Et s’il arrive tout de même à en avaler, contactez au plus vite un vétérinaire en lui indiquant la substance absorbée, la dose et le temps écoulé. Tous ces détails pourront l’aider à établir un diagnostic exact, réagir en conséquence et sauver votre animal de l’intoxication.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres