Contre les idées reçues sur les chiens

chien-idees-recues

Dans un article publié sur son site en avril 2012, la fondation 30 millions d’amis revenait sur les 10 idées reçues sur le meilleur ami de l’homme qui ont la peau dure. Intéressons-nous à notre tour à ces mythes et autres légendes sur les chiens!

10 fausses idées sur les chiens

1. Les chiens détestent les chats: FAUX. Vous l’avez déjà lu sur ce site puisque nous avions consacré un article à l’expression «s’entendre comme chiens et chats» dans lequel nous tentions de démontrer que dans de nombreux foyers de l’hexagone, chats et chiens cohabitaient parfaitement bien. Comme le souligne 30 millions d’amis, c’est d’ailleurs moins la race que le caractère de chacun qui détermine la bonne entente.

2. Les chiens jugés «dangereux» (catégories 1 et 2) mordent plus que les autres: FAUX. Muselés et tenus en laisse sur la voie publique et dans les parties communes des immeubles collectifs, les chiens de catégories 1 et 2 seraient considérés comme étant particulièrement agressifs alors que les statistiques démontrent que les labradors, plus nombreux sur le territoire, causent le plus de morsures chaque année.

3. L’espace dont a besoin un chien dépend de sa taille: FAUX. Certaines races de chiens de petites tailles (à l’instar du jack russel terrier ou du border terrier, précise 30 millions d’amis) ont besoin d’espace pour se dépenser et ils auront à ce titre besoin d’autant d’espace qu’un chien de grande taille.

4. Les chiens ne distinguent pas les couleurs: FAUX. Bien que les couleurs rouge et verte ne soient pas perçues par les chiens, ils ne voient pas pour autant la vie en noir et blanc. 30 millions d’amis ajoute d’ailleurs que la vue du chien est plus proche de celle d’un daltonien. D’autre part, la vision nocturne d’un chien est bien meilleure que celle de l’homme.

5. Les chiens gentils sont inoffensifs: FAUX. Il n’est pas possible de déterminer à l’avance le comportement d’un chien, dont l’agressivité est conditionnée par une situation précise (une douleur, une peur soudaine ou simplement parce qu’il se sent lui-même agressé) indique la fondation.

6. Si le chien remue la queue, c’est qu’il est content: FAUX. S’il flaire une odeur particulière ou s’il pressent qu’il va jouer, il y a de fortes chances que le chien remue la queue.

7. Le chien a besoin d’un maître dominateur: VRAI EN PARTIE. Il faut garder en tête que le chien est un animal de meute et qu’ainsi, il «fonctionne selon un schéma de rapports dominant/dominé». Le rapport hiérarchique devra alors être établi par le jeu.

8. Pour punir un chien qui fait ses besoins partout, il faut lui mettre la truffe dans ses excréments: FAUX. Le chien n’est en principe pas dégoûté par ses propres déjections, il n’est d’ailleurs pas rare qu’il les mange. La réprimande verbale est ainsi à privilégier.

9. Les chiens de refuge sont à éviter: FAUX. On assimile souvent les chiens de refuge aux chiens maltraités et donc à problème, nous dit la fondation. Or, il s’agit pour l’essentiel de chiens recueillis après le décès du maître, après séparation ou déménagement.

10. Il faut donner à son chien les restes alimentaires: FAUX. Les restes de la nourriture «maison» peuvent être trop gras or les chiens ont besoin d’une alimentation équilibrée. À proscrire dans son alimentation: chocolat et pommes de terre!

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres