Combattre le mal des transports chez le chien

Vous êtes du genre à redouter le moindre déplacement en voiture, en avion ou encore en train? Sachez que les animaux souffrent également du mal des transports notamment le chien, d’ailleurs un chien sur six est concerné. Heureusement, des traitements existent afin de soulager votre animal et rendre votre voyage plus agréable.

mal_de_transport_du_chien

Prévenez votre vétérinaire

Les études ont montré qu’un chien sur six serait concerné par le mal des transports. Généralement, les jeunes chiens sont les plus touchés par ce problème. A partir du moment où vous vous rendez compte que votre chien ne supporte pas bien les transports (voiture, avion, train etc.) prévenez votre vétérinaire. Trop souvent les maitres ignorent qu’un animal peut aussi être victime du mal des transports et ils n’ont donc pas le réflexe de consulter un vétérinaire.

Et pourtant, le mal des transports peut vraiment compliquer la vie, celle de votre chien mais aussi la vôtre. Les symptômes les plus fréquents vont de la salivation excessive aux nausées en passant par une urine abondante suivis d’un état d‘anxiété et de stress anormal.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène:

  • Un animal qui est naturellement anxieux;
  • Un déséquilibre de l’oreille interne;
  • Le souvenir d’une mauvaise expérience passée.

En ce qui concerne l’anxiété et/ou le souvenir d’une expérience, le mal des transports peut passer avec le temps, une fois qu’il est habitué aux voyages.

Si le mal être provient d’un problème au niveau de l’oreille interne, il est nécessaire de consulter un vétérinaire car le souci peut se reproduire à chaque voyage avec votre animal de compagnie.

Heureusement, comme chez l’homme les remèdes existent afin de soulager votre chien.

Les solutions existent

Soyez rassurés, des traitements existent, il suffit de se rendre chez un vétérinaire. Des médicaments sont conçus pour limiter les vomissements ou la salivation excessive. Des neurocalmants peuvent également être prescrits afin de limiter l’anxiété de votre animal.

Aussi, il est recommandé de ne pas nourrir votre compagnon avant le voyage et même de lui donner des repas légers 48h avant le départ. Prévoyez un tissu ou autre pour protéger les banquettes de l’urine, du vomissement ou de la salive excessive.

En règle générale, plus votre ou chien est habitué à effectuer des trajets si possible dès le plus jeune âge, plus le risque du mal des transports diminue.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres