Chiens et chats : 76 colliers antiparasitaires retirés de la vente

L’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) vient de décider de retirer l’autorisation de mise sur le marché (AMM) à 76 colliers antiparasitaires en raison d’un risque trop important pour les jeunes enfants.

Les colliers antiparasitaires, vendus dans les jardineries ou les animaleries, sont utilisés «chez le chien et le chat pour l’élimination des tiques et des puces, ainsi que pour prévenir l’infestation de l’animal par ces parasites.»

Colliers antipuces: des risques cutanés chez les jeunes enfants

La décision de faire retirer de la vente 76 colliers antiparasitaires, soit les trois quarts des colliers actuellement commercialisés a été motivée par l’évaluation du principe actif antiparasitaire dympilate, présent dans ces colliers.

La fonction du dympilate est de tuer les tiques et/ou les puces et, en dépit de l’absence à ce jour de signalement à l’ANSES de tout accident lié aux colliers antiparasitaires, celle-ci prévient qu’une exposition prolongée à ces colliers peut entraîner des risques cutanés chez l’homme et en particulier chez les jeunes enfants.

Vous avez un chat ou un chien auquel vous faites porter un collier antiparasitaire présent sur cette liste? L’agence vous recommande de retirer ce collier et d’opter pour un collier «répulsif» dont la fonction n’est pas de tuer les parasites mais de les éloigner.

Avez-vous pensé à la santé de votre animal de compagnie? Sur LeLynx.fr, recevez gratuitement des devis mutuelle chien et chat afin de trouver à votre animal domestique une couverture santé complète sans pour autant vous ruiner!

Source: TopSanté

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres