Les consommateurs français surexposés à la publicité sur les SUV

L’ONG WWF alerte sur la surreprésentation des SUV dans la publicité automobile. Les Français y seraient bien plus exposés qu’à celle des citadines, pourtant moins polluantes.

SUV Nissan

Les SUV, ces véhicules utilitaires sportifs, sont-ils trop représentés dans le paysage publicitaire français ? C’est en tout cas ce que déplore WWF, dans un rapport du 24 mars qu’a consulté Franceinfo. « Les consommateurs français sont surexposés à la publicité pour SUV et sous-exposés à la publicité pour les modèles plus légers et moins émetteurs », alerte l’ONG.

Selon le rapport, en 2019, 42% des publicités automobiles diffusées à la télévision, dans la presse ou en extérieur concernaient des SUV, contre 36% pour des citadines. Selon WWF, cela représenterait 3h50 de publicités quotidiennes à la télévision, toutes chaînes confondues.

Les SUV monopolisent 44% des ventes de voitures
Lire l'article

Investissements massifs dans la publicité des SUV

Entre 2008 et 2020, la part de marché des SUV est passée de 5% à 40%. Logiquement, les constructeurs investissent donc massivement dans la publicité pour les SUV. « En 2019, 42% des investissements de publicité et de communication de la filière étaient dédiés à la promotion des SUV », expliquait à Franceinfo Isabelle Autissier, présidente d’honneur du WWF. C’est plus qu’en 2018, où ces investissements se portaient à 40%.

Isabelle Autissier déplore également des publicités « mensongères ». « C’est la nature, vous voyez des voitures qui évoluent dans des paysages magnifiques, sauvages, etc. Or, ces SUV sont très consommateurs, très émetteurs de gaz à effet de serre, donc on peut dire que ce n’est vraiment pas un cadeau pour la nature », a-t-elle par exemple expliqué.