En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

15% des Français victimes d’une arnaque à l’achat d’une voiture d’occasion

Plus de 15% des Français ont déjà été victimes d’une arnaque à l’achat d’une auto d’ocassion, selon un sondage révélé par Obvy. Une grande majorité de Français, qui connaissent mal ces escroqueries, craignent également d’en être victimes un jour.

voiture occasion

C’est un chiffre inquiétant qu’a révélé récemment Obvy, start-up spécialisée dans la sécurisation des paiements. A l’achat d’une voiture d’occasion, 15% des Français ont déjà été victimes d’une arnaque et 22% des sondés connaissent quelqu’un qui a été victime d’escroquerie. L’étude précise que « près de 50% de ces arnaques étaient liées à des arnaques au paiement ».

Parmi les autres arnaques, on trouve les vices cachés (22,7%), les faux vendeurs (12%), les fausses annonces (9,3%), les compteurs kilométriques trafiqués (9,3%), les arnaques à l’épave (5,3%) ou encore les voitures volées (2,7%). Pour rappel, en France, environ 6 millions de voitures d’occasion sont vendues chaque année.

Manque de connaissance des escroqueries

Dans ce type d’affaires, il semble que les escrocs profitent du manque de connaissance des particuliers en termes d’arnaques, notamment d’arnaques au paiement. Seuls 19,8% des Français savent ce qu’est une arnaque au chèque, 17,4% une arnaque au chèque de banque, 16,6% une arnaque aux faux billets et 13,5% une arnaque au virement.

« Ce manque de connaissance va de pair avec les capacités à détecter les documents falsifiés ou les fausses interfaces de paiement. Sur le pan des moyens de paiement traditionnels, la très grande majorité (76,8% pour le chèque de banque, 81,3% pour le virement) déclarent ne pas savoir comment vérifier l’intégrité d’un paiement », ajoute Obvy. Une large majorité des sondés (87,5%) redoute par conséquent d’être un jour victime d’un arnaque.