En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Pour leur voiture de rêve, les Français préfèrent les allemandes aux françaises

Selon une étude Euro Car Parts, les Français sont davantage attirés par les voitures allemandes que les françaises. Pour autant, paradoxalement, l’attachement aux marques françaises demeure lors de l’achat de leur véhicule neuf ou d’occasion.

Voiture de sport

« Les marques automobiles françaises font-elles encore rêver les Français ? ». C’est la question posée par Euro Car Parts aux conducteurs français. Et la réponse est négative, les marques allemandes font davantage rêver les tricolores. La marque Audi récolte 19% des voix, devant BMW à 7%. Renault (5%), Peugeot (5%) et Mercedes (4%) complètent le top 5.

Au niveau des modèles, la grande favorite des Français est donc l’Audi A3 (17% de ceux ayant choisi la marque). Elle devance la BMW série 7, la Renault Captur, la Peugeot 208 et la Mercédès Classe S. Logiquement, les sportives et berlines de luxe séduisent d’ailleurs près d’un sondé sur deux, suivies des SUV.

Malgré tout, un attachement aux marques françaises

Près d’un tiers des sondés optent d’ailleurs pour la couleur noire (30%), juste devant le rouge (18%) et le gris foncé (14%). Les conducteurs français précisent d’ailleurs les mêmes couleurs lors de l’achat de leur voiture personnelle, mis à part le rouge. La raison : « le mythe » d’une assurance auto plus chère.

Paradoxalement, Euro Car Parts a également interrogé les sondés sur leur voiture actuelle. Les constructeurs français retrouvent ici du poil de la bête. Renault arrive en tête (24%) devant Peugeot (15%) et Citroën (14%), alors qu’Audi est plus loin derrière (7%). Un signe que « la fidélité et l’attachement » pour les marques tricolores demeurent au-delà du rêve.