En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Marché auto : septième mois de repli des ventes en Europe

En mars, le nombre d’immatriculations européennes a encore baissé, de 3,9% par rapport à mars 2018. Un coup de mou qui perdure pour l’automobile.

Voitures

L’association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a dévoilé récemment les chiffres du marché auto continental. Sans surprise, après six mois de contraction, le mois de mars a aussi enregistré un recul : -3,9% sur un an. Ce qui fait une baisse de -3,3% pour le premier trimestre 2019.

Dans le détail, l’Italie est le marché le plus atteint (-9,6%), tandis que l’Espagne (-4,3%), le Royaume-Uni (-3,4%) et la France (-2,3%) battent de l’aile. L’Allemagne stagne avec un léger recul de -0,5%. L’ACEA a publié un communiqué, déclarant que « la demande décroit dans tous les marchés majeurs de l’Union européenne ».

Volkswagen et Renault ont misé sur leurs filiales

Côté voitures neuves, le groupe Volkswagen demeure leader incontesté avec une part de 23,2%, malgré une contraction de 1,1%. La marque bas-saxonne chute de 3,3%, mais ce déficit est rattrapé par les résultats des filiales Audi (+1,7%) et Seat (+4,8%).

Les marques françaises se sont reposées sur Dacia (+22,2%) côté Renault Group et Citroën (+7,4%) côté PSA. En effet, la marque au losange a chuté de 5,6%, Peugeot a vu ses ventes freiner (-4,2%), tandis que la marque prestige DS recule logiquement de -27,6%.