Vente voitures : grand coup de frein pour l’Europe en février

Le début de l’année 2022 est loin d’être brillant pour la vente de véhicules neufs sur le continent européen ! Le secteur auto a en effet dévoilé un recul des ventes de 6,7 % par rapport à l’année précédente.

prix voiture

719 465 véhicules neufs vendus durant le mois de février 2022 : voici les chiffres du secteur automobile, en perte de 6,7% par rapport à février 2021 selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). Ces données sont les plus basses enregistrées depuis la série statistique de 1990.

La France et l’Italie : les pays les plus durement touchés

C’est l’hécatombe pour certains pays européens, dont la France, qui enregistrent de lourdes pertes sur un an :

  • Italie : -22,6 % ;
  • France : -13 % ;
  • Belgique : -11,9 %
  • Pologne : -11,6 %.

En parallèle, l’Allemagne (+3,2 %), l’Espagne (+6,6 %) et le Royaume-Uni (+15 %) ont vu leurs ventes de voitures neuves repartir du bon pied !

La faute à la crise sanitaire, restreignant les déplacements, mais aussi à la pénurie de semi-conducteurs, en provenance de l’Asie, qui pèsent sur le marché de l’automobile depuis presque un an maintenant.

Bon à savoir : la compagnie Intel, leader américain des précieuses puces, a prévu un plan massif d’investissement pour fournir des semi-conducteurs de nouvelle génération aux pays demandeurs. Intel a ainsi confirmé le 15 mars 2022 un premier investissement d’une valeur de 33 milliards d’euros à destination de l’Europe. En France, le plateau de Saclay (Essonne) deviendrait le siège européen d’Intel avec 1000 nouveaux emplois en R&D à la clef.

Si l’espoir revenait petit à petit chez les constructeurs auto pour faire décoller les ventes au deuxième semestre, notamment en misant sur la voiture électrique, ils doivent désormais compter avec l’incertitude du climat géopolitique lié à la guerre en Ukraine.

Ainsi, le manque à gagner se fait cruellement ressentir sur l’année :

  • -11,5 % pour Volkswagen ;
  • -19,5 % pour Stellantis ;
  • -4 % pour Renault.