En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Automobile : les ventes ont reculé de -14% au mois d’août

Le marché automobile est en recul de 14% au mois d’août. Les constructeurs français sont particulièrement à la peine.

Marché automobile français

Durant l’été, le marché automobile a été au ralenti. Selon les données communiquées par le CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles), 129 259 voitures neuves ont été immatriculées en août dernier. Un chiffre en net recul par rapport à l’année précédente, de -14,1%.

Cumulés depuis le début de l’année, les résultats sont également peu encourageants. De janvier à août, le marché est en effet en décroissance de 3,1% en données brutes. Pour l’année 2019 au global, le CCFA prévoit une stagnation des immatriculations, en rupture avec les 4 années précédentes qui ont été marquées par une croissance du marché. 

Difficultés pour les groupes français

Le mois d’août a été difficile pour les constructeurs français, qui enregistrent -18% de ventes. Dans le détail, le groupe Renault a vu ses ventes plonger de 31,1% par rapport au mois d’août 2018, et PSA de 4,86%. Chez les constructeurs étrangers, le recul des immatriculations se chiffre à 9,7%, malgré de belles performances pour Toyota (+13,3%) et Daimler (+67,6%).

Interrogé sur BFMTV lundi 2 septembre, François Roudier, directeur de la communication du CCFA, se voulait pour autant rassurant sur le marché automobile français. « On est dans un certain paradoxe, il y a un effet trompe l’œil. Un mois d’août normal c’est 120.000 immatriculations, cette année on est à 129.000, ce qui est très bon par rapport à 2012 ou 2013. On est sur un marché français qui est très haut », a-t-il relativisé.