En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le marché automobile européen a ralenti au mois de mai

Après un mois d’avril particulièrement dynamique, le marché automobile européen ralentit en mai. Les marques françaises enregistrent toutefois des résultats encourageants.

marché automobile européen

Mai 2018 n’aura pas été aussi bon qu’avril pour les constructeurs automobiles européens. Le mois dernier, il s’est vendu 1 442 643 voitures neuves, d’après l’ACEA (Association des constructeurs européens d’automobiles). Cela représente une hausse de 0,8% par rapport à l’année dernière. Un chiffre bien inférieur aux 10% de progression enregistrés en avril.

Côté pays, l’Espagne et le Royaume-Uni affichent les meilleures performances, avec des hausses respectives de 7,2% et 3,4%. Si la France demeure quasiment stable dans ses immatriculations (+0,1%), l’Italie et l’Allemagne rencontrent davantage de difficultés (respectivement -2,8% et -5,8%).

Les marques françaises en forme

Globalement, les marques françaises affichent des résultats encourageants. Le groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS) voit ses ventes augmenter de 58% (223 583 immatriculations) et le groupe Renault progresse de 6,4% (161 672 immatriculations). Pour autant, elles sont toujours largement devancées par le groupe Volkswagen et ses 351 000 voitures neuves vendues le mois dernier.

Depuis le début de l’année 2018, plus de 7 millions de véhicules ont été mis à la route dans les pays de l’Union Européenne et de l’Association européenne de libre-échange. Ce chiffre est en progression de 2,2% par rapport à 2017.