En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Marché automobile français : un léger essoufflement au mois de mai

Le nombre de voitures neuves vendues sur le marché automobile français est en très légère augmentation au mois de mai. La tendance exceptionnelle du début d’année s’essouffle un peu, surtout pour les constructeurs auto.

Voitures neuves

Le mois de mai représente le premier accroc pour le marché de l’auto en France en 2018. Ainsi, les ventes de voitures neuves ont progressé de seulement 0,2% sur un an, soit un total de 191 705 immatriculations. Ce chiffre est fortement en baisse par rapport au mois d’avril (9,03%) mais aussi par rapport à la moyenne depuis janvier (4,4%).

Selon les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), la moyenne des cinq premiers mois de l’année s’affiche donc à +3,5%. Même si le second semestre s’annonce plus incertain, ce chiffre est légèrement au-dessus de l’estimation du Comité (+2%), qui s’avère être assez prudent.

PSA toujours en tête

Malgré ce léger fléchissement, les constructeurs français gardent le moral. PSA (Citroën-Peugeot) comptabilise une hausse des ventes de 9,9%, même si ce chiffre est largement inférieur au mois dernier (+20,2%). Renault de son côté, marque le pas avec une très légère augmentation de 0,7% en baisse dans les mêmes proportions.

Parallèlement, les constructeurs étrangers tirent la langue. Le groupe Volkswagen enregistre une chute de ses ventes à hauteur de -7,7% (+5,81% en avril) mais reste le leader des marques étrangères. Néanmoins, au sein du groupe, les marques Skoda et Seat affichent de bons scores en mai, respectivement à +29,8% et +18,2%.