En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Auto : le marché français repart à la baisse en mars (-2,3%)

Après la légère hausse de février, le nombre de nouvelles immatriculations a diminué en mars. Les marques automobiles françaises ont des résultats mitigés.

Marché automobile français

Mars 2019 a compté moins de jours ouvrés que mars 2018. C’est la principale raison qui expliquerait le petit repli des ventes de voitures neuves en France, qui s’estime à -2,8% selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). Au total, 225 818 voitures ont été immatriculées en France pendant le mois.

Le début d’année est assez fluctuant, avec une baisse en janvier (-1,1%), une hausse en février (+2,1%), et cette nouvelle rechute. Ce premier trimestre est inférieur à celui de 2018 de 0,6%. Parmi les constructeurs étrangers, Volkswagen reste leader avec +7,1%, porté par sa marque, ainsi que par ses filiales Skoda (+15,8%) et Seat (+10,13%).

Les groupes français reculent

PSA voit son marché se contracter de 1,5% avec 70 916 voitures neuves mises en circulation. Au sein du groupe, Citroën (+9,7%) et Opel (+8,5%) font figure de bons élèves, tandis que Peugeot (-8%) et la marque prestige DS (-21,8%) subissent un recul.

Côté Renault, les livraisons baissent de 1,7%, malgré les bonnes performances de la marque roumaine Dacia (+13,8%). La marque au Losange, elle, reste en difficulté avec -6,6% d’immatriculations nouvelles, soit 45 911. Les seuls groupes dans le vert en mars sont asiatiques : Toyota et Hyundai.