En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Marché auto : 6e mois consécutif de repli pour les constructeurs européens

Le mois de février a été marqué par une nouvelle baisse des immatriculations automobiles sur les routes européennes. Les marques françaises tiennent bon.

Marché automobile français

En février, 1 148 775 véhicules neufs ont été mises en circulation dans les pays européens, selon le rapport de l’Association des constructeurs européens d’automobiles. C’est une chute de 0,9% par rapport à l’année précédente. En deux mois, le repli est de 2,9%.

Les pays méditerranéens sont moins bien lotis : -2,4% pour l’Italie et -8,4% pour l’Espagne, tandis que la France (+2,1%), l’Allemagne (+2,7%) et le Royaume-Uni (+1,4%) ont connu des très légères hausses. Les constructeurs les plus touchés sont Nissan (–23,6%), Fiat-Chrysler (-7,8%) et Ford (-6,4%).

Les marques françaises relèvent la tête

Dans ce contexte de recul européen, la France est une bonne élève. Le groupe PSA progresse de 1% grâce à un bond des ventes de Citroën (+7,2%) et la forme inaltérable de la marque prestige DS (+2,8%). Peugeot a aussi progressé, seule Opel a chuté.

Le groupe Renault n’est pas en reste, avec une infime hausse de 0,3%, qui permet au Losange d’accaparer plus de 10% du marché européen. La filière roumaine Dacia a compensé la chute de Renault. Le leader demeure Volkswagen, avec 24,4% de part de marché. A noter, l’éclatante progression de Jeep, avec +35%.