En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Marché auto : un regain en trompe-l’œil

En juin, les ventes de voitures neuves en France ont augmenté de +1,2%. Une hausse qui permet au marché de se stabiliser, mais qui ne doit pas être surestimée. 

Volkswagen

Le plan de relance de l’automobile, acté fin mai par le gouvernement pour faire face à la crise sanitaire, a permis de booster les ventes de voitures neuves. En effet, les immatriculations ont augmenté de +1,2% par rapport à juin 2019, selon les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

Dans le détail, on remarque une très belle performance du groupe Renault avec un rebond de +6,5% des ventes. L’autre groupe français, PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel), accuse le coup avec une baisse de -9,1%. En cause, d’excellents résultats pour PSA en 2019, difficiles à égaler.

Les innovations du secteur de l’automobile
Lire l'article

-40% sur le premier semestre 2020

Ce sursaut du secteur automobile est à nuancer. Tout d’abord parce que le semestre est extrêmement négatif : -72% en mars, -88,8% en avril et -50,3% en mai. Au total, le premier semestre 2020 enregistre un déclin de près de 40%. 

Ensuite, il faut rappeler que le mois de juin 2019 comptait deux jours ouvrés de moins que cette année. Sans cette circonstance, le marché auto français serait toujours en baisse en juin. Et ce malgré la prime à la conversion rehaussée, le bonus écologique réévalué et les nombreuses incitations des concessionnaires.